Actualités

6 juin 2019 - Mis à jour le 7 juin 2019

Russie : dix ans de camp requis contre le journaliste Igor Roudnikov !

Igor Roudnikov
Le parquet a requis dix ans de camp à régime sévère contre le journaliste Igor Roudnikov, ce 6 juin à Saint-Pétersbourg. Reporters sans frontières (RSF) dénonce un procès politique et réclame son acquittement. Verdict le 17 juin.

Читать на русском / Lire en russe


Dix ans de camp à régime sévère : c’est une peine d’une rare gravité que le procureur a requise ce 6 juin contre Igor Roudnikov. En détention provisoire depuis plus d’un an et demi, le célèbre journaliste devrait bientôt être fixé sur son sort : le verdict est attendu le 17 juin.


Igor Roudnikov est réputé dans la région de Kaliningrad (Nord-Ouest) pour ses investigations sans concession, qui lui ont coûté deux tentatives de meurtre et de nombreuses poursuites judiciaires. Il est désormais accusé “d’extorsion de fonds” à l’encontre d’un haut responsable local sur lequel il enquêtait.


La défense n’a cessé de souligner l’absence de toute preuve matérielle et les multiples vices de procédure qui ont émaillé l’enquête. Aucune enquête n’a été ouverte sur les violences subies par le journaliste lors de son arrestation. Harcelé de toutes parts, l’hebdomadaire dont il était rédacteur en chef, Novye Kolesa, a été contraint de mettre la clef sous la porte. C’était le principal titre indépendant de la région.

“Tout dans cette affaire témoigne d’un véritable acharnement contre Igor Roudnikov : il s’agit de faire taire un journaliste réputé pour ses enquêtes courageuses, rappelle Johann Bihr, responsable du bureau Europe de l’est et Asie centrale de RSF. Le calvaire qu’il subit depuis vingt mois est une profonde injustice. Il est grand temps de l’acquitter et d’ouvrir une enquête impartiale sur les nombreux agissements illégaux dont il a été victime.”

L’un des plus hauts responsables des forces de l’ordre de Kaliningrad, le général Viktor Ledenev, accuse Igor Roudnikov de lui avoir demandé de l’argent pour faire cesser les publications critiques à son égard. Novye Kolesa lui attribuait des propriétés immobilières non déclarées. Ancien du FSB, Victor Ledenev a été procureur général de Tchétchénie entre 2008 et 2013. Une période marquée par l’impunité systématique de crimes pour lesquels l’entourage de l’homme fort de la région, Ramzan Kadyrov, est suspecté. Dont l’enlèvement et l’assassinat de la célèbre journaliste et défenseure des droits de l’homme Natalia Estemirova, en 2009. 


Igor Roudnikov est reconnu prisonnier politique par l’organisation russe de défense des droits humains Mémorial. La Russie occupe la 149e place sur 180 pays dans le Classement mondial de la liberté de la presse 2019, publié par RSF.