Actualités

3 septembre 2019

RSF dénonce l'acharnement de la justice russe contre le blogueur Alexandre Valov

Crédit : BlogSochi.ru
Six ans de réclusion et une forte amende : la justice russe a confirmé le verdict sévère prononcé à l’encontre du blogueur russe Alexandre Valov.

читать на русском / lire en russe

Après de multiples reports, la décision est finalement tombée le 30 août 2019 : le tribunal régional de Krasnodar, au sud-ouest de la Russie, a confirmé la peine prononcée en première instance à l’encontre d’Alexandre Valov. Arrêté en janvier 2018, l’ancien rédacteur en chef de Blog Sochi dormira donc encore quatre ans derrière les barreaux. Ses avocats ont d’ores et déjà notifié leur intention de se porter en cassation.

L’audience a duré six heures. Estimant que le blogueur se défendait de façon trop virulente, les juges ont déconnecté la visioconférence à laquelle il participait depuis le centre de détention provisoire d’Armavir, l’empêchant de prendre part aux délibérations et de dire un dernier mot.

“Le maintien de cette lourde condamnation et le fait qu’Alexandre Valov ait été privé de parole à son propre procès démontrent une nouvelle fois l’acharnement dont il est victime, dénonce Johann Bihr, responsable du bureau Europe de l’Est et Asie centrale de RSF. La justice doit enfin tenir compte des innombrables vices de procédure constatés dans cette affaire et casser ce verdict inique en cassation.”

Alexandre Valov avait été condamné en première instance à six ans de réclusion et 700 000 roubles d’amende (environ 9 000 euros) par le tribunal de Sotchi, au sud-ouest de la Russie, en décembre 2018. Malgré de nombreux vices de procédures et l’absence de preuve matérielle, le blogueur, souvent critique à l’égard des personnalités locales, avait été jugé coupable d’extorsion de fonds à l’encontre du député Iouri Napso. Dénonçant une volonté de le faire taire, RSF avait demandé en vain que son procès en appel se tienne dans une autre région.

La Russie occupe la 149e place sur 180 pays dans le Classement mondial de la liberté de la presse 2019, publié par RSF.