Actualités

4 janvier 2011 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Liu Xianbin se voit refuser son droit d’accès à ses avocats


Reporters sans frontières dénonce la décision des autorités chinoises de refuser au militant des droits de l’homme et net-citoyen Liu Xianbin son droit d’accès à ses deux avocats, Mo Shaoping et Ma Xiopeng, alors que son procès serait imminent. L’organisation exige le respect du droit de la défense et demande la libération immédiate du défenseur des droits de l’homme. Cette violation de l’équilibre des parties dans une procédure juridique laisse craindre la tenue d’un procès à charge.

Liu Xianbin est emprisonné depuis juin 2010 dans le centre de détention de Suining, au Sichuan. Mo Shaoping n’a pu rencontrer son client depuis le 28 juin 2010. Ma Xiopeng s’est entretenu avec lui le 5 novembre pour la dernière fois. Sa femme n’a pas été autorisée à le voir depuis son arrestation. Aucune de ses lettres n’est parvenue à son mari.

Liu Xianbin est accusé d’incitation à la subversion du pouvoir de l’Etat pour ses articles engagés sur les évènements de Tiananmen et l’attribution du prix Nobel de la paix au dissident Liu Xiaobo. Il est l’un des fondateurs du Mouvement démocrate chinois et signataire de la Charte 08, dont Liu Xiaobo est l’auteur.

Déjà été condamné pour le même chef d’accusation en 1992 à deux ans et demi de prison, puis en 1999 à treize ans d’emprisonnement, il avait été libéré en 2008 après réduction de sa peine pour « bonne conduite ».(voir l'article)