Actualités

2 mars 2021 - Mis à jour le 3 mars 2021

Les cas d’agressions violentes de journalistes français sur le terrain

© France 3 Bourgogne
Après la violente attaque dont a été victime samedi 27 février le photographe de L’Union-L’Ardennais à Reims, Reporters sans frontières (RSF) détaille les précédents cas d’agression à l’égard des journalistes dans l’exercice de leurs fonctions ces dernières années en France.

Si aucun journaliste français ne s’est récemment retrouvé, comme Christian Lantenois, entre la vie et la mort à la suite d’une agression subie en reportage, plusieurs d’entre eux ont été plus ou moins grièvement blessés après avoir été la cible de violences (hors violences policières*, ndlr) au cours des trois dernières années. Sur les 12 cas d’agression recensés par RSF entre 2018 et 2021, un seul s’est déroulé lors de la couverture d’incidents dans un quartier sensible et neuf autres ont eu lieu en marge de manifestations de gilets jaunes.


15 novembre 2020 - Toulouse

Lors d’un rassemblement de catholiques réclamant la réouverture des églises pour la messe, un manifestant frappe d’un coup de poing le visage du photographe de Libération, Ulrich Lebeuf


15 juin 2020 - Dijon

Alors qu’éclate une quatrième nuit de violence dans le quartier des Grésilles, une équipe de journalistes de France 3 est agressée et leur véhicule caillassé par un groupe d’une quinzaine de personnes armées.


18 janvier 2019 - Longeville-lès-Saint-Avold

Le rédacteur du Républicain Lorrain, Alain Morvan, reçoit des coups de poing et un violent coup de pied à l’abdomen de la part d’un manifestant gilet jaune qui voulait l’empêcher de photographier le rassemblement.


12 janvier 2019 - Rouen 

Deux journalistes de LCI sont violemment agressés, en marge d’une manifestation de gilets jaunes. L’un des hommes de la sécurité qui les protégeait, roué de coups après être tombé à terre, a dû être hospitalisé. 


12 janvier 2019 - Paris

Une équipe de journalistes de LCI est prise à partie par des gilets jaunes au cours d’une manifestation et une journaliste est jetée à terre.


12 janvier 2019 - Toulouse

La journaliste pigiste de la Dépêche du Midi, Athina Juge, est encerclée, insultée et menacée de viol par des gilets jaunes alors qu’elle était dans son véhicule de fonction siglé “Dépêche du Midi”. Le groupe s’est déchaîné sur la voiture en arrachant un rétroviseur et donnant des coups de pied sur la carrosserie. 


12 janvier 2019 - Pau
Alors qu’il réalise un direct pour le média local numérique "C L'info Pau", le journaliste reporter d’image (JRI) Franck Paillanave est agressé physiquement et blessé à la jambe par un gilet jaune. 


12 janvier 2019 - Toulon

Menacés, alors qu’ils filmaient des échauffourées entre forces de l’ordre et gilets jaunes, deux journalistes vidéo de l’AFP sont ensuite poursuivis par une dizaine de personnes et ont reçu “des claques dans le dos et dans la caméra” et un “coup de pied dans la hanche”.


5 janvier 2019 - Rouen

Lors d’une manifestation des gilets jaunes, trois journalistes de BFM TV ont reçu des projectiles et des insultes avant d’être molestés par plusieurs manifestants. Ils ont dû prendre la fuite aidés par des agents de sécurité, qui ont aussi pris de nombreux coups.


5 décembre 2018 - Bron
Deux journalistes de France 3 sont molestés par une cinquantaine de jeunes alors qu’ils couvraient la manifestation des lycéens devant le lycée professionnel Jean-Paul Sartre de Bron, près de Lyon. Les journalistes ont reçu des pierres et des coups et leur caméra a été cassée.


7 décembre 2018 - Wingles

Deux journalistes de La Voix du Nord et de l’Avenir de l’Artois, ont été agressées à l’acide par des lycéens alors qu’elles étaient venues couvrir un de leur rassemblement à Wingles. 


24 novembre 2018 - Toulouse

Sur la place du Capitole où s’achevait une manifestation des gilets jaunes, des journalistes de CNews et BFM TV ont porté plainte pour “violences aggravées” et “tentative d’agression en réunion” après avoir été contraints d’arrêter la couverture de l’événement.


La France se situe à la 34e sur 180 dans le Classement mondial de la liberté de la presse établi par RSF.


*De nombreux cas de violences policières envers les journalistes ont par ailleurs été recensés par RSF sur cette même période. Des violences qui ont conduit l'organisation a déposer plusieurs plaintes contre X contre le préfet de police de Paris Didier Lallement pour violences volontaires aggravées.