Actualités

3 mai 2021

Lancement d’une grande campagne internationale de solidarité en faveur de Maria Ressa

A l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse 2021, le 3 mai, Reporters sans frontières (RSF) et la coalition #HoldTheLine lancent une campagne de solidarité inédite en faveur de la journaliste Maria Ressa, qui risque de passer le reste de sa vie en prison aux Philippines. Un site internet (https://holdthelineformariaressa.com) spécialement dédié rassemble des centaines de vidéos enregistrées par des personnalités influentes – associées à un appel public à contribution – qui seront diffusées en boucle jusqu’à ce que toutes les charges qui pèsent sur Maria Ressa et sur le site d’information Rappler soient abandonnées.

 

Dans le cadre d’une campagne d’action conjointe et inédite menée par RSF et la coalition #HoldTheLine, des centaines de personnalités ont proposé des vidéos témoignant de leur soutien à la fondatrice et directrice du site d’information en ligne Rappler, Maria Ressa, dont la courageuse pratique journalistique et l’engagement envers la liberté de la presse lui ont valu de remporter cette année le prix mondial de la liberté de la presse Unesco/Guillermo Cano et d’être élue “Personne de l’année 2018” par TIME Magazine.

 

Développé en collaboration avec l’agence de publicité française BETC, ce site innovant propose un contenu en boucle continue qui sera diffusé jusqu’à ce que le gouvernement philippin abandonne toutes les charges et les pressions contre Maria Ressa et Rappler. 

Des défenseurs des droits humains, des journalistes, des artistes, des avocats et des femmes et hommes politiques du monde entier ont enregistré ces vidéos. Parmis eux se trouvent notamment l’avocate sud-africaine ayant occupé la position de Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l’Homme Navi Pillay, le lauréat du Prix Nobel d'Économie Joseph Stiglitz, le dissident chinois, activiste lors des manifestations de Tiananmen Wu’er Kaixi, le journaliste australien qui fut emprisonné en Egypte Peter Greste, ou encore la rédactrice en chef du Guardian Katharine Viner. Le public est invité à soutenir également Maria Ressa en ajoutant ses propres vidéos sur le site internet pour qu’elles soient intégrées à la boucle.

 

« Les attaques féroces du régime Duterte contre Maria Ressa sont autant d’attaques contre le journalisme, mais aussi contre la démocratie, déclare le secrétaire général de RSF, Christophe Deloire. Depuis plusieurs années, RSF se mobilise pour soutenir cette courageuse journaliste. Aujourd’hui, nous appelons le public du monde entier à s’engager à nos côtés pour la défendre et la protéger de la menace toujours croissante d’une peine de prison à vie. »

 

 

Maria Ressa est poursuivie dans le cadre d’au moins neuf affaires aux Philippines, où 10 mandats d’arrêt ont été émis contre elle en deux ans. Parmi les charges figurent trois poursuites en diffamation et d’autres de fraude fiscale. Maria Ressa a été jugée coupable d’une première accusation de diffamation en juin 2020.  Si cette décision n’est pas annulée en appel, la journaliste sera condamnée à une peine de prison de six ans. Si toutes les charges retenues contre elle sont confirmées, la journaliste risque la détention à vie.

 

#HoldTheLine est une coalition internationale formée en soutien à Maria Ressa et aux médias indépendants aux Philippines. Elle rassemble plus de 80 groupes menés par le Comité pour la protection des journalistes (CPJ), l’International Centre for Journalists (ICFJ) et Reporters sans frontières (RSF).

 

Les personnes souhaitant soutenir Maria Ressa peuvent également signer et diffuser la pétition #HoldTheLine qui appelle le gouvernement philippin à abandonner toutes les charges qui pèsent sur elle et Rappler.

 

Les Philippines occupent le 138e rang sur 180 pays au Classement mondial de la liberté de la presse établi par RSF en 2021.

 


VISITEZ LE SITE INTERNET