Actualités

27 mars 2018 - Mis à jour le 12 avril 2018

Equateur : Deux journalistes et leur chauffeur enlevés dans le nord du pays

Deux journalistes du quotidien El Comercio et leur chauffeur ont été enlevés le 26 mars 2018 dans la province d’Esmeraldas, dans le nord du pays. Reporters sans frontières (RSF) exhorte les autorités à tout mettre en œuvre pour localiser et libérer les trois hommes.

Deux journalistes* du quotidien El Comercio, l’un des plus importants du pays, ainsi que leur chauffeur, ont été enlevés le 26 mars alors qu’ils réalisaient un reportage à Mataje, dans la province d’Esmeraldas. Cette zone située à quelques kilomètres de la frontière colombienne est le théâtre d’affrontements réguliers entre narcotrafiquants et autorités depuis janvier 2018.


Les autorités équatoriennes doivent agir au plus vite pour localiser et faciliter la libération de ces trois hommes, déclare Emmanuel Colombié, responsable du bureau Amérique latine de l’organisation. Elles doivent par ailleurs garantir la sécurité des journalistes qui évoluent dans ces zones de conflit transfrontalières, où les conditions de travail et de sécurité sont de plus en plus déplorables. RSF apporte tout son soutien aux proches des journalistes et de leur chauffeur.


Le gouvernement a informé hier soir avoir mis en place des protocoles de sécurité et d’investigation afin d’assurer l’intégrité physique des journalistes. Selon la direction du quotidien, les ministres de la Défense et de l’Intérieur, ainsi que le Procureur général se sont réunis avec les familles des journalistes et représentants du quotidien pour mettre en place un plan d’action adéquat.


L’Equateur est classé 105e sur 180 au Classement mondial de la liberté de la presse publié par RSF en 2017.


* Les noms des journalistes ne sont pas divulgués pour des raisons de sécurité.