Actualités

18 juin 2008 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Deux mois sans nouvelles : Reporters sans frontières réitère sa demande de libération du blogueur Dieu Cay


Reporters sans frontières demande la libération du journaliste indépendant Nguyen Hoang Hai, plus connu sous son pseudonyme de blogueur Dieu Cay, arrêté le 19 avril 2008 pour “fraude fiscale“. Les autorités lui reprochent de ne pas payer d'impôt depuis dix ans pour des locaux dont il est le propriétaire.
Reporters sans frontières demande la libération du journaliste indépendant Nguyen Hoang Hai, plus connu sous son pseudonyme de blogueur Dieu Cay, arrêté le 19 avril 2008 pour “fraude fiscale“. Les autorités lui reprochent de ne pas payer d'impôt depuis dix ans pour des locaux dont il est le propriétaire. Dieu Cay loue des locaux à la Hanoi Eyeswear Co, selon un arrangement mutuel, autorisé par la loi vietnamienne, en vertu duquel cette dernière devait s'acquitter elle-même des impots concernés. “La “fraude fiscale“ n'est qu'un prétexte pour empêcher Dieu Cay de manifester le jour du passage de la flamme olympique à Hô Chi Minh-Ville et de critiquer le parti communiste sur Internet. D'ailleurs, la date du procès n'est toujours pas fixée. Les autorités surveillent les activités de Dieu Cay de très près depuis le mois de mars. Nous leur demandons de le libérer et de cesser leur harcèlement à son encontre“, a déclaré Reporters sans frontières. Début 2008, Dieu Cay avait participé à des manifestations à Hô Chi Minh-Ville pour protester contre la politique du gouvernement chinois. Il était surveillé par les autorités depuis et régulièrement convoqué au commissariat pour faire état de ses activités. Le 24 avril, ne le voyant plus se présenter depuis un mois, les policiers du district 3 de Dalat ont perquisitionné sa maison et confisqué certains documents. “Manifestement, les autorités n'avaient aucune preuve concernant cette accusation de fraude. Elles ont perquisitionné chez Dieu Cay cinq jours après son arrestation. De plus, tout son entourage a été interrogé sur les activités qu'il menait, et notamment sur le “club des journalistes libres“ qu'il a fondé“, a poursuivi l'organisation. Sur son blog, Dieu Cay publiait des articles traitant des manifestations organisées dans le monde pour s'opposer à l'entrée de la flamme olympique dans les différentes villes parcourues, ainsi que des articles critiques envers la politique chinoise au Tibet et dans les archipels des Paracels et Spratley. Il a notamment appelé à manifester contre le passage de la flamme à Hô Chi Minh-ville. Plus d'informations