Actualités

27 mai 2020

Corée du Sud : RSF appelle le géant du tabac KT&G à retirer une plainte au civil visant à intimider un journaliste

PHOTO: KT&G
Reporters sans frontières (RSF) appelle le géant du tabac sud-coréen KT&G à retirer la plainte au civil qu’il a déposée pour intimider un journaliste et appelle à une réforme de la réglementation pour protéger les médias de tels abus.

À la demande du géant du tabac sud-coréen KT&G (Korean Tobacco & Ginseng Corporation), le tribunal du district central de Séoul a récemment autorisé la saisie provisoire de la moitié du salaire de Kang Jin-gu, journaliste au quotidien local Kyunghyang Shinmun. Le 28 février, la firme avait porté plainte contre le journaliste et le quotidien, suite à la parution d’un article faisant état de son implication dans une dispute commerciale. Une action décriée par l’Association des Journalistes de Corée (JAK) qui dénonce « une tentative inédite de museler le journalisme »


« KT&G doit immédiatement retirer cette plainte qui est manifestement abusive, insiste Cédric Alviani, directeur du bureau Asie de l’Est de Reporters sans frontières (RSF), qui appelle aussi à « une réforme de la réglementation pour garantir que les journalistes puissent mener leurs investigations sans crainte de poursuites judiciaires ». 


L’article à l’origine de la plainte traitait d’une dispute commerciale dans laquelle étaient impliquées la firme KT&G et une de ses filiales. Deux jours après la publication, le géant du tabac avait porté plainte et demandé la saisie à titre conservatoire de la moitié du salaire du journaliste afin de constituer une provision de 200 millions de won (150 000 euros), une somme qui équivaut à plus de trois ans de salaire d’un journaliste


La Corée du Sud est classée 42ème sur 180 pays au Classement mondial de la liberté de la presse de 2020 de RSF.