Actualités

13 mars 2020

#CollateralFreedom : RSF débloque 21 sites dans 12 pays

A l’occasion de la journée mondiale de la lutte contre la cyber-censure, le 12 mars, Reporters sans frontières (RSF) a rétabli l’accès à 21 sites d’information dans 12 pays dans le cadre de son opération #CollateralFreedom destinée à lutter contre la censure de l’information indépendante.

La sixième édition de l'opération Collateral Freedom a permis à RSF de remettre en ligne quatre nouveaux sites d’information censurés, ce qui porte à 21 le nombre de sites débloqués grâce à la technique dite du “mirroring” qui consiste à créer des sites “miroirs”, c’est-à-dire des copies conformes, hébergées sur des serveurs Internet installés à l’étranger hors de portée des censeurs. L’ensemble de ces sites ont été bloqués dans 12 régimes autoritaires ou dictatoriaux qui recourent de plus en plus au blocage des sites indépendants.


Parmi ces pays, la Chine où le site d’information sur les droits humains Civil Rights & Livelihood Watch, aussi connu sous le nom chinois Minsheng Guancha, a été bloqué par le régime peu de temps après sa création en 2006. Son fondateur, Liu Feiyue, a été condamné en 2019 à cinq ans de prison pour « incitation à la subversion du pouvoir de l'État » et « publication d'articles qui s'opposent au système socialiste.»


L’opération Collateral Freedom a également permis de débloquer le site de la station de radio La Voix de Djibouti, seul média indépendant du pays. Créée en 2010, la Voix de Djibouti constitue l’un des rares espaces de liberté d’expression, sans lequel Djibouti deviendrait un véritable trou noir de l’information. Pour échapper à la répression, la radio diffuse par satellite depuis Paris. Son site internet sur lequel ses émissions sont diffusées à été bloqué par les autorités.


En Egypte, le site internet de RSF qui publie des informations sur les violations de la liberté de la presse à travers le monde en plusieurs langues, dont l’arabe, n’a pas échappé à la vague de censure qui s’est abattue depuis trois ans sur plus de 500 sites d’information, fermés sur décision administrative, parfois sans motif clair. Rsf.org n’est plus accessible depuis le territoire égyptien depuis août 2017. L’opération Collateral Freedom permet aux internautes égyptiens de continuer à le consulter. 



>>> Consultez le site de RSF en Egypte <<<



Comment et pourquoi RSF contourne la censure ? 

Grâce à l’opération Collateral Freedom, depuis décembre 2019, près de 230 000 visiteurs ont ainsi pu, par exemple, consulter le site du média indépendant burundais Iwacu. Débloqué en 2018 par RSF, Iwacu est l’un des derniers médias indépendants au Burundi.


L'opération #CollateralFreedom permet de contourner la censure de l’Internet grâce à un dispositif fondé sur la technique du "miroir", consistant à dupliquer les sites censurés et à en héberger des copies sur des serveurs internationaux appartenant à des « géants » du Web et répartis à travers le monde.  Si un pays tente de censurer ces sites, il doit aussi couper l’accès à l’ensemble des sites et services hébergés par ce serveur géant, ce qui provoquerait un important dommage collatéral pour son économie.


>>> Consultez la liste des sites débloqués par RSF <<<