5 propositions de RSF présentées au sommet des ministres des médias du G7 à Bonn (Allemagne)

Invité au sommet des ministres de la culture et des médias du G7 par sa présidence allemande, le secrétaire général de Reporters sans frontières (RSF) Christophe Deloire a présenté les propositions de RSF pour des actions fortes et concrètes pour lutter contre le chaos informationnel.

Le secrétaire général de Reporters sans frontières (RSF) Christophe Deloire était invité à s’exprimer lors du “G7 Media Ministers Meeting” réuni ce dimanche 19 juin à Bonn (Allemagne). Le G7 Media, qui se réunissait pour la première fois, est composé des ministres allemand, français, italien, britannique, américain, canadien et japonais ainsi que de la vice-présidente de la Commission européenne en charge des valeurs et de la transparence. Le ministre ukrainien de la Culture a participé à la réunion à distance.

Dans leur déclaration finale, les ministres du G7 affirment la nécessité de répondre à la désinformation, à la manipulation et aux entraves au pluralisme, qui instillent le doute et la haine. Ces constats rejoignent la vision développée et portée par RSF au travers de l’Initiative sur l’information et la démocratie lancée en 2018. Dans cette déclaration finale, il est d’ailleurs fait référence à RSF et au Partenariat sur l’information et la démocratie.

Lors de son allocution, Christophe Deloire a formulé des propositions de RSF autour de cinq sujets : le Partenariat pour l’information et la démocratie impulsé par RSF ; la protection des espaces informationnels démocratiques par la mise en place d’un mécanisme de réciprocité ; la promotion de la fiabilité de l’information au moyen d’outils comme la Journalism Trust Initiative ; la soutenabilité des médias et la mise en application des recommandations pour un New Deal pour le journalisme ; la sécurité des journalistes par la création du mandat d’envoyé spécial du secrétaire général des Nations unies sur la sécurité des journalistes.

La mobilisation des ministres des médias du G7 est essentielle pour la coopération des démocraties en faveur de la défense d’un espace numérique démocratique, face à la puissance des plateformes numériques et à la désinformation à grande échelle perpétrée par les régimes despotiques, déclare Christophe Deloire. Nous appelons le G7 à s’engager par des actions fortes, ambitieuses et concrètes à traiter les symptômes comme les causes du chaos informationnel. Le G7 peut être un acteur décisif pour garantir le droit à l’information.”

Christophe Deloire est intervenu au G7 aux côtés de Maria Exner, directrice du think tank allemand PUBLIX. Le directeur du plaidoyer et de l’assistance de RSF, Antoine Bernard, avait participé à la réflexion engagée par la présidence allemande du G7 sur le projet de déclaration adoptée le 19 juin et sa mise en œuvre.

Publié le 19.06.2022