RSF lance une hotline pour les journalistes couvrant les violences urbaines

La “hotline RSF violences urbaines” a pour objectif de  répondre aux besoins urgents des journalistes qui couvrent la montée des tensions après le décès de Nahel, tué par un policier le 27 juin à Nanterre. Cette initiative vise  à fournir un soutien essentiel à ceux qui exercent leur métier d’informer dans un contexte explosif.

La “hotline RSF violences urbaines”, disponible 7 jours sur 7, offre une ligne directe permettant aux journalistes couvrant les violences urbaines d’accéder à des services d’urgence. Les professionnels pourront signaler les exactions dont ils sont victimes, bénéficier d’un conseil juridique, d'une assistance psychologique, de prêts de matériel de protection et de formations à la sécurité des journalistes sur le terrain.

Les prestations :

La hotline de Reporters sans frontières (RSF) est accessible via un numéro de téléphone dédié et des moyens de communication sécurisés. Elle est mise en place en collaboration avec des avocats et des psychologues et permettra d’obtenir les services suivants : 

Accompagnement juridique et plaintes : un groupe d’avocats pénalistes du cabinet Vigo se tient prêt à apporter des conseils juridiques et à assurer un accompagnement pour lancer des procédures en justice, ou se prémunir d’actions abusives de la police. RSF pourra mettre les journalistes qui en expriment la demande en contact avec ces avocats.

Prêt de matériel : casques et gilets de protection. Ces matériels sont destinés en priorité aux journalistes indépendants qui travaillent pour des structures qui ne disposent pas de leur propre matériel de protection. 

Formation sécurité : l’objectif est de permettre aux journalistes qui couvrent des violences urbaines de mieux anticiper les situations propices aux agressions, d'acquérir de bonnes pratiques pour limiter les risques ainsi que les principaux gestes de protection en cas d’agression. Les premières sessions de formation auront lieu samedi 1er juillet et dimanche 2 juillet à 15 heures dans les locaux de RSF.  

Guide sécurité : ce  manuel publié par RSF depuis 1992 offre des conseils pratiques aux journalistes qui se rendent dans des zones à haut risque ou dans des contextes de grandes tensions.  Ce guide est disponible sur www.rsf.org

Assistance psychologique : RSF peut mettre à la disposition des journalistes qui en expriment le besoin, l’assistance des professionnels avec lesquels elle collabore en permanence.

"La montée des agressions contre les journalistes est une source de préoccupation majeure pour RSF. Les reporters sont les témoins indispensables de cette actualité. Nous ne pouvons pas accepter qu’ils soient pris en étau entre les manifestants, les émeutiers et les forces de l’ordre. Il est de notre responsabilité, à RSF, d’appeler tous les protagonistes à la plus grande retenue et de proposer des solutions concrètes, comme nous le faisons partout dans le monde. Par le biais de cette hotline, nous voulons leur apporter un soutien concret.

Christophe Deloire
Secrétaire général de RSF

Parallèlement à cette hotline dédiée aux violences urbaines, RSF veille à une application efficace et complète du schéma national du maintien de l’ordre (SNMO) afin de lutter contre les violences policières. RSF appelle les forces de l'ordre à respecter le rôle essentiel des journalistes et à garantir leur sécurité. 

Pour plus d'informations sur la hotline de RSF pour les journalistes qui couvrent les violences urbaines, veuillez contacter le 07 82 34 58 93, ou par mail à [email protected] et [email protected].

Image
24/ 180
Score : 78,72
Publié le