Royaume-Uni

Royaume-Uni

Une liberté de la presse marquée par des manquements

En dépit de l’engagement pris par le Royaume-Uni de défendre la liberté de la presse au niveau mondial, les restrictions nationales en matière de liberté de la presse demeurent une source d’inquiétude. Les demandes relatives au FOIA (Freeedom of Information Act) passaient par une cellule gouvernementale secrète qui blacklistait les médias critiques ou leur imposait d’autres restrictions. Par ailleurs, tout article mettant en cause la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement s’exposait à de vives réactions officielles.
Mais ce qui a particulièrement pesé sur la liberté de la presse a été la détention de Julian Assange. Les audiences relatives à la demande d’extradition du fondateur de Wikileaks par les Etats-Unis ont été émaillées d’obstacles à une justice ouverte. Bien que s’étant prononcée contre la requête du gouvernement américain en janvier 2021, la Cour a refusé la libération sous caution de Julian Assange, continuant ainsi de mettre en péril sa santé mentale et physique et prolongeant son exposition à l’épidémie de la Covid-19 qui sévit dans la prison de Belmarsh.
En outre, deux ans après l’assassinat de la journaliste Lyra McKee, les reporters couvrant l’activité paramilitaire et le crime organisé en Irlande du Nord courent toujours d’immenses risques, dont ceux véhiculés par des menaces de mort. Libéré sous caution en juillet 2020, l’individu accusé du crime de la jeune femme n’a toujours pas été jugé. En novembre, le service de police d’Irlande du Nord a été condamné à verser plus d’un million d’euros aux journalistes Trevor Birney et Barry McCaffrey à la suite de leur arrestation injustifiée et de la saisie de leur matériel journalistique en 2018.
La création du Comité national pour la sécurité des journalistes, en juillet 2020, et la publication d’un Plan d’action national, en mars 2021, sont autant de signes encourageants. La mise en œuvre de ce dernier sera particulièrement cruciale pour l’avènement d’un climat de sécurité pour les journalistes britanniques, à la fois en et hors ligne.


33
au Classement mondial de la liberté de la presse 2021

Classement

+2

35 en 2020

Score global

-1,34

22,93 en 2020

  • 0
    journalistes tués en 2021
  • 0
    journalistes citoyens tués en 2021
  • 0
    collaborateurs tués en 2021
Voir le baromètre