Macédoine du Nord

Macédoine du Nord

La culture de l’impunité persiste

L’année 2020 a été une année particulière pour la république de Macédoine du Nord. Le Parlement a été dissous et un gouvernement provisoire a pris le relais. En plein état d’urgence sanitaire en raison de la pandémie, le pays a dû reporter ses élections législatives anticipées. La situation des médias s’est détériorée, tandis que les traditionnelles menaces et insultes des hauts fonctionnaires à l’égard de la presse ont continué, et que le cyberharcèlement et les agressions verbales contre les journalistes ont redoublé sur les réseaux sociaux. Ces pratiques renforcent la culture de l'impunité dans le pays. La pandémie liée à la Covid-19 a par ailleurs rendu difficile la couverture des événements par les journalistes. Les organisations représentantes des médias se sont fortement opposées aux différentes propositions de modifications de la loi sur les services des médias audiovisuels privés et publics, autorisant la publicité des institutions publiques dans les médias, du fait qu'elles pourraient favoriser le clientélisme. Le ministère de la Justice travaille à l’élaboration d’un nouveau Code pénal, qui devrait permettre d’améliorer la sécurité des journalistes et des collaborateurs des médias.

90
au Classement mondial de la liberté de la presse 2021

Classement

+2

92 en 2020

Score global

+0,39

31,28 en 2020

  • 0
    journalistes tués en 2021
  • 0
    journalistes citoyens tués en 2021
  • 0
    collaborateurs tués en 2021
Voir le baromètre