Les dix recommandations de RSF à la nouvelle patronne de Twitter

Linda Yaccarino a été officiellement nommée à la tête de Twitter. Reporters sans frontières (RSF) adresse à la dirigeante dix recommandations pour redresser la situation du réseau social, malmené depuis la prise de pouvoir d’Elon Musk. Charge à elle de réparer le tort causé par le milliardaire.

Elon Musk a fini par céder son siège de PDG de Twitter à Linda Yaccarino, ex-directrice de la publicité et des partenariats du groupe NBCUniversal. D’ici six semaines, cette femme tiendra les rennes du réseau social, sous l’étroite supervision du milliardaire qui reste président exécutif de l’entreprise, ainsi que directeur des technologies. Le propriétaire du réseau social, qui sera donc à la fois le subordonné et l’employeur de la nouvelle cheffe de Twitter, l’a chargée de “transformer la plateforme en ‘X’, l’application à tout faire”.

“C’est sur sa capacité à tenir tête au milliardaire et à éteindre l’incendie qu’il a déclenché que nous jugerons Linda Yaccarino. Il est possible de réformer Twitter et d’en faire une plateforme bénéfique pour l’accès à l’information, mais cela ne se fera sans doute pas sans une confrontation avec le businessman capricieux qui l’a rachetée.”

Vincent Berthier

Responsable du bureau technologies de RSF

En attendant que la prochaine patronne du réseau social ne prenne officiellement ses fonctions de présidente du groupe, RSF l’invite d’ores et déjà à s’inspirer de dix recommandations formulées par RSF :  

Protéger les médias et l’information

1. Rétablir une réelle certification : la certification de comptes permettait de protéger les médias de l’usurpation d’identité, technique redoutablement efficace pour nuire à leur réputation et propager rapidement des fausses informations. Il est impératif que les médias soient certifiés sous un régime qui protège leur identité, pour leur bien comme pour celui du public. Le système actuel n’a rien à voir avec cette mesure de protection : il s’agit d’une liste de clients.

2. Investir dans la lutte contre la désinformation : les charges sabre au clair d’Elon Musk dans les effectifs ont laissé exsangues les équipes responsables de la lutte contre la désinformation. Il faut renouveler ces effectifs de toute urgence, d’autant plus que le service Twitter Blue est plébiscité par les comptes de désinformation.

3. Promouvoir l’information fiable : Twitter doit chercher à promouvoir les médias fiables en faisant la promotion dans ses algorithmes de recommandations des médias certifiés JTI (Journalism Trust Initiative). Cette norme, initiée par RSF, permet d’identifier les médias qui produisent de l’information en suivant les standards techniques et déontologiques du journalisme.

4. Renouer le contact avec les médias : le service presse de Twitter doit cesser ses réponses insultantes aux médias, qui ont le droit de documenter la politique de Twitter. Les questions des journalistes sont légitimes et Twitter doit simplement accepter d’y répondre.

Mettre fin au règne de l’arbitraire

5. Établir des règles claires : les critères de modération et les règles de Twitter doivent être claires, compréhensibles et appliquées avec intelligence plutôt que suite à des coups de tête du principal dirigeant. Ces règles doivent être élaborées avec la participation des parties prenantes concernées.

6. Rendre la modération transparente : les utilisateurs doivent pouvoir contester les décisions de modération du réseau social. Le processus ayant mené à cette modération doit être clair et expliqué de bout en bout.

7. Finaliser l’ouverture du code de Twitter en rétablissant des APIs gratuites pour les chercheurs. La publication du code du fil de recommandation de Twitter est une première étape. Sans accès aux données pour tester le fonctionnement des algorithmes, il est impossible d’auditer précisément la manière dont ils distribuent l’information

Encadrer les influenceurs 

8. Donner un statut aux influenceurs : un compte d’utilisateur doit être considéré comme très influent dès lors qu’il remplit une des conditions suivantes : il a au moins 50 000 abonnés, il appartient à une personne exerçant des responsabilités politiques ou bien à une autre personnalité publique qui a été certifiée par les plateformes. Ces influenceurs doivent être soumis à des obligations spécifiques.

9. Transparence des influenceurs : le Twitter d’Elon Musk donne maintenant prioritairement la parole à ceux qui peuvent payer, qui ont généralement aussi quelque chose à vendre.  Les influenceurs de la plateforme doivent faire preuve de transparence concernant leurs affiliations politiques et leurs accords commerciaux.

10. Astreindre les influenceurs à un code de conduite : les influenceurs doivent suivre un code de conduite strict édicté par Twitter afin, notamment, de donner des garanties qu’ils ne relaieront pas de contenus de désinformation. En cas d’infractions, ils s’exposeront à des sanctions.

Image
45/ 180
Score : 71,22
Publié le
Updated on 12.05.2023