Lancement du projet NesTounes pour rehausser la qualité du journalisme en Tunisie

Reporters sans frontières (RSF) et plusieurs organisations de la société civile tunisienne lancent, avec le concours de l’Union européenne, un programme de trois ans dédié aux médias et aux journalistes tunisiens. Le projet NesTounes a pour objectif de soutenir l'indépendance financière et éditoriale des médias, de renforcer les compétences des journalistes et de favoriser un espace informationnel pluriel en Tunisie à travers des bourses et des formations personnalisées.

 

Soutenir les médias indépendants, c’est l’objectif du projet NesTounes, qui signifie “Citoyens tunisiens” en arabe. Face au constat d’une détérioration des conditions d’exercice du journalisme en Tunisie, des difficultés économiques auxquelles sont confrontés les médias et à la nouvelle prédilection des jeunes pour les médias audiovisuels, RSF et ses partenaires – l’association Taqallam pour la liberté d’expression et de créativité et l'Institut international pour l'action non-violente (NOVACT) – lancent une série d’ateliers, de formations et de bourses pour promouvoir un espace médiatique inclusif et pluraliste.

À travers des appels à projets qui seront lancés en février, des médias tunisiens et des organisations de la société civile, œuvrant principalement sur des questions relatives à l’actualité socio-économique, seront accompagnés pour la production et la diffusion d’un contenu journalistique innovant et attractif. 

Un accompagnement technique et financier sera également offert aux médias souhaitant obtenir la certification Journalism Trust Initiative, une norme ISO, initiée par RSF, qui vise à favoriser le journalisme de qualité et le respect des normes éthiques professionnelles

“Le projet NesTounes se positionne comme un un garde-fou de l'indépendance. Le projet propose une approche intégrée en s'engageant à consolider les acquis démocratiques, à renforcer les capacités individuelles et institutionnelles des organisations de la société civile et à promouvoir l'égalité des genres.

Florianne Heine
Directrice du bureau régional Afrique du Nord de RSF

Pour le président de l’Union tunisienne des médias associatifs (UTMA), Mohamed Taieb Chmengui, le projet NesTounes est “très important pour la scène médiatique en Tunisie, notamment pour les institutions médiatiques associatives qui représentent les médias de proximité, notamment dans les régions de l'intérieur, car la situation des radios associatives mérite soutien, accompagnement et encadrement”

Le lancement de NesTounes marque une étape cruciale dans les efforts de RSF pour soutenir le journalisme indépendant et renforcer des standards éthiques dans le paysage médiatique mondial. 

Image
121/ 180
Score : 50,11
Publié le