Hommage à Soran Hama Mama

Le 21 juillet 2008, le journaliste kurde Soran Hama Mama était abattu dans la soirée par quatre hommes armés, à son domicile de Rasheed Awa dans la banlieue de Kirkouk (dans le nord de l’Irak). Reporters sans frontières appelle une nouvelle fois la justice à faire la lumière sur cette affaire. Le magazine Lvin organise ce jeudi 21 juillet 2011 à 6 heures une cérémonie à l’hôtel Parezh de Sulaymaniya en sa mémoire. Près de 500 personnes sont attendues à cet événement, notamment des journalistes indépendants et des personnalités de l’opposition afin de rendre hommage au jeune journaliste et d’exprimer leur colère et leur inquiétude. Cet événement intervient dans un contexte tendu pour les professionnels de l’information, victimes d’une flambée de violences et d’agressions depuis le début des mouvements de protestation qui agitent le Kurdistan, mi-février, notamment de la part des forces de sécurité des partis politiques. Ce crime est emblématique des dangers auxquels sont toujours exposés les journalistes indépendants au Kurdistan irakien. L’organisation se joint à la douleur des proches du journaliste et condamne l’inaction de la justice dans cette affaire. Soran Hama Mama collaborait avec le journal Lvin depuis trois ans. Ce magazine bimensuel indépendant kurdophone a été plusieurs fois dans le collimateur des autorités pour sa liberté de ton, ainsi que pour la révélation de scandales incluant la classe politique locale. Dans la dernière édition précédant son assassinat, le journaliste avait publié un article impliquant des officiels kurdes dans des affaires de prostitution. Il était connu pour ses articles peu complaisants envers les responsables politiques, selon ses collègues, il avait déjà reçu de nombreuses menaces de mort. L’Irak occupe la 130e place sur 178 dans le classement mondial 2010 de Reporters sans frontières.
Publié le
Mise à jour le 20.01.2016