Héros de l'information

Yirgalem Fisseha Mebrahtu

Yirgalem Fisseha Mebrahtu est l’une des rares femmes à s’être lancée dans le dangereux métier de journaliste en Erythrée. Après la “suspension” indeterminée de tous les médias indépendants du pays en 2001, la journaliste travaille à la radio Bana quand les autorités orchestrent un raid, en février 2009, dans les locaux de la station. Tout le personnel est arrêté et amené d’abord à la prison militaire d’Adi Abeito, sans autre forme de procès. Cela fait maintenant plus de cinq ans que la journaliste est emprisonnée à la prison de May Srwa. Cinq années de détention durant lesquelles Yirgalem Fisseha Mebrahtu a connu des conditions de détention inhumaines. Un an complet passé à l’isolement et son état de santé se dégrade. Elle a dû être hospitalisée à trois reprises, sans qu’aucune information ne soit transmise à ses proches. Le gouvernement d’Issaias Afeworki a déjà laissé mourir au moins quatre journalistes en détention, il joue aujourd’hui dangereusement avec la vie de Yirgalem Fisseha Mebrahtu.