Héros de l'information

Huang Qi

Huang Qi a passé 8 des 14 dernières années derrière les barreaux. Créateur de la première plateforme d'information sur les droits de l'homme, 64tianwang.com, en 1998, lauréat du prix Cyberliberté de Reporters sans frontières en 2004, ce cyber-militant est d’abord accusé par les autorités chinoises d"'inciter à la subversion". Puis de "posséder des secrets d'Etat", quand, en 2008, il enquête pour le compte des parents des victimes du tremblement de terre au Sichuan. En seize ans de travail acharné, 64tianwang.com et ses milliers de bénévoles ont effectué un travail incommensurable. Des informations sur plusieurs dizaines de milliers de cas de violations des droits de l'homme ont été répertoriées et publiées. Elles ont contribué à apporter pas moins de dix milliards de Yuan (soit plus d’un milliard d’euros) de dommages et de réparation à des victimes de toutes les provinces du pays. Sept contributeurs du site sont à ce jour détenus par les autorités. Huang Qi fait l'objet d'une nouvelle enquête orchestrée par le département de la sécurité publique de Pékin. Malgré l'étroite surveillance qui pèse sur lui, Huang Qi continue inlassablement de chercher à rendre justice à ses concitoyens.