Héros de l'information

Gerard Ryle

Tout part d’une pilule révolutionnaire. Diluée dans le réservoire de votre voiture, elle est censée diminuer votre consommation d’essence et réduire à néant les émissions de votre moteur. C’est la ruée vers l’or : la société australienne qui prétend la commercialiser lève plus de 100 millions de dollars. Gerard Ryle, journaliste d’investigation australien, révèle l’arnaque. Pendant son enquête, il se heurte au secret du paradis fiscal où la société est enregistrée, les Îles Vierges Britanniques. A l’époque, il ne sait pas qu’il sera celui qui brisera le secret. Peu de temps après la publication de son travail, à l’été 2011, le journaliste reçoit un paquet mystérieux. A l’intérieur, un disque dur contenant deux millions et demi de fichiers retraçant trente années d’historique des comptes offshores de près de 130 000 individus résidant dans 170 pays. Une masse de données colossale, 170 fois supérieure en volume à celle du Cablegate de WikiLeaks. Deux ans plus tard, en 2013, les Offshore Leaks sortent enfin, provocant une véritable secousse politique dans le monde entier. Fruit d’une collaboration entre des journalistes travaillant dans 46 pays différents, l’enquête est coordonnés par le Consortium international des journalistes d'investigations (ICIJ) dirigé par… Gerard Ryle. Aujourd’hui devenu le fer de lance d’un journalisme s’affranchissant des frontières et des barrières linguistiques, Ryle incarne l’avenir du journalisme d’investigation global.