Guerre en Ukraine : Le Centre de RSF à Lviv intensifie son soutien opérationnel aux journalistes sur le terrain

Distribution de casques, de gilets pare-balles, de guides de sécurité, formations en ligne, soutiens psychologiques, aides financières, actions en justice… Depuis le 11 mars, les équipes de Reporters sans frontières (RSF), à travers le Centre pour la liberté de la presse à Lviv, à l’ouest du pays, sont sur tous les fronts pour faire face aux besoins des journalistes qui couvrent le conflit au péril de leur vie.

Alors que les attaques visant directement les journalistes se multiplient en Ukraine et qu’on déplore déjà 7 morts parmi les professionnels des médias couvrant cette guerre, le Centre pour la liberté de la presse créé par Reporters sans frontières (RSF), à Lviv, à l’Ouest du pays, connaît une activité de plus en plus soutenue. 

“Les journalistes sont une cible de choix pour le régime de Poutine - chaque geste compte pour résister, et dire au monde la cohorte d'horreur qui déferle sur l'Ukraine actuellement, rapporte Alexander Query, coordinateur du Centre de Lviv pour RSF. Le moindre gilet, le moindre casque, le moindre kit qui gardent en vie un journaliste qui raconte ce qui se passe ici est déjà un rempart contre les adversaires d’une presse libre. Merci à tous ceux qui, par leur générosité et leur engagement, permettent de soutenir le plus concrètement possible les opérations de RSF.”

Premier bilan, près d’un mois après la création de ce hub d’aide et de soutien aux journalistes ukrainiens dans l’ouest du pays, avec l’aide de nombreux partenaires. 

  • 158 gilets pare-balles et 100 casques à disposition

Au 6 avril, 158 gilets et 100 casques avaient pu être livrés à Lviv. Depuis le début du conflit, quatre livraisons au total ont été effectuées à destination du Centre, avec des difficultés dues aux autorisations spécifiques qui ralentissent leur livraison via la Pologne. Un total de 541 gilets pare-balles au total et de 490 casques ont été commandés par RSF depuis l’ouverture du Centre. 

L’ONG Institute of Mass Information (IMI) et le syndicat National Union of Journalists in Ukraine (NUJU) estiment au total les besoins en équipement de sécurité à près de 700 gilets et casques.

  • Le guide de sécurité RSF traduit en ukrainien

Le Guide de sécurité pour les journalistes, le manuel de référence conçu par RSF en partenariat avec l’Unesco à l’intention des reporters dans les environnements à hauts risques a été traduit en ukrainien par NUJU. 1000 exemplaires sont en cours d’impression et il est d’ores et déjà disponible en ligne sur un site dédié.

  • 78 journalistes formés à la sécurité physique et psychologique

Dans son soutien opérationnel aux journalistes, le Centre de presse de Lviv a pu organiser en un temps record des formations en ligne et en ukrainien destinées à préserver la santé physique et psychique des reporters et de leurs fixeurs. Deux formations par semaine sont proposées, l’une de sécurité psychologique d’une durée de deux heures et l’autre d’apprentissage des gestes de premier secours. Au 6 avril, près de 80 journalistes ukrainiens en avaient bénéficié.

Une session de formation en sécurité physique, en présentiel et en anglais, a également organisée pour le staff présent au Centre et pour tous les journalistes demandeurs.

  • 1100 kits de premier secours bientôt disponibles

Ces dispositifs médicaux très complets et compacts permettent de soigner d’éventuelles blessures dans l’urgence. Les livraisons restent aléatoires et difficiles mais 1100 kits de premier secours sont attendus au Centre de Lviv pour être distribués aux journalistes présents sur le terrain.

  • 65 journalistes et 15 médias bénéficiaires d’une aide d’urgence 

Malgré les difficultés liées aux transferts de fonds internationaux en cette période de guerre, des mandats individuels ont enfin pu être débloqués le 31 mars et adressés à une partie des 65 journalistes bénéficiaires identifiés par RSF et privés de ressources.

Une quinzaine de médias ukrainiens indépendants ont parallèlement  été référencés par les équipes de l’Assistance de RSF pour recevoir une aide d’urgence leur permettant de continuer à travailler.

  • 5 plaintes déposées à la CPI et 1 en France, concernant 29 journalistes 

Au titre de l’action contentieuse, deux nouvelles plaintes de RSF auprès de la Cour pénale internationale vont s’ajouter aux trois déjà transmises et à une plainte déposée en France. Ces six plaintes concernent des exactions à l’encontre d’au moins 29 journalistes ainsi que la destruction d’équipements de diffusion. L’imputation de ces exactions à l’armée russe est établie dans la quasi-totalité des cas, leur qualification en tant que crime de guerre également. Certains cas sont encore en cours d’analyse pour déterminer les circonstances précises, en particulier, des bombardements dont des journalistes ont été victimes.

 

 

RSF tient à remercier tous ses partenaires pour leur soutien

L’Institute of Mass Information (IMI) et le Syndicat national des journalistes d'Ukraine (NUJU).

L'organisation Free Press Unlimited (FPU), basée à Amsterdam, spécialisée dans le développement des médias, l’équipe de jnomics et The Fix ainsi que le réseau international de solidarité de journalistes n-ost et le groupe de presse suédois Bonnier.

La Ville de Lviv pour son accueil ainsi que la Limelight Foundation, la Fondation Adessium, la Schöpflin Foundation, la Fondation du Roi Baudouin, la Oak Foundation, la Fritt Ord Foundation, les Open Society Foundations, l’Unesco, le Washington Post et la Délégation en Ukraine de l’Union Européenne. 

Les sections allemande et suédoise de RSF pour leur contribution décisive.

 

 

 

Le Centre pour la liberté de la presse créé par RSF est hébergé au sein de l'International Media Center à l'adresse Rynok Square, 32, Lviv, Ukraine. Contact : [email protected]

L'Ukraine occupe la 97e place sur 180 pays au Classement mondial de la liberté de la presse de RSF en 2021. La Russie se situe à la 150e position.

Publié le 07.04.2022
Mise à jour le 07.04.2022