Enquête dans sept régions russes: autant de raisons d'espérer que de motifs d'inquiétude

Reporters sans frontières rend public aujourd’hui un rapport d’enquête portant sur l’état de la liberté de la presse et des médias dans sept régions de la Fédération de Russie. Intitulé “Héros et laquais. Le travail des journalistes et des médias dans les régions russes”, ce document est le fruit d'investigations menées par la section allemande de l'organisation. Le rapport propose une analyse systématique de la situation des médias dans des régions allant d’Arkhangelsk, au Nord, à Sotchi, au Sud, en passant par Perm dans l’Oural, et Vladivostok dans l’Extrême-Orient. Les recherches menées sur le terrain par une équipe de cinq correspondants se sont concentrées sur les conditions d’exercice du travail journalistique, afin d’évaluer les pressions et les dangers qui pèsent sur la presse locale. Elles mettent en lumière les espaces de liberté existant et pointent du doigt les régions où la parole libre est entravée. Plusieurs facteurs ont été analysés : les pressions exercées par le pouvoir central ; l’impact des conditions économiques prévalant dans chacune des régions ; et l’importance de l’autocensure. Le rapport s’intéresse à la capacité de certains éditeurs et propriétaires de médias d’innover et d’opter pour des modèles de développement commerciaux probants, créant ainsi les conditions d’existence d’un journalisme indépendant. Ces questions essentielles ont amené Reporters sans frontières à s’interroger sur des aspects plus précis : l’existence de monopoles, la question de la distribution, l’impact de la crise financière, ou encore les relations du monde politique et économique avec les médias. Le résultat de cette enquête met non seulement en évidence les limites imposées au travail des journalistes, mais aussi les marges de manœuvre dont ils jouissent encore. Il souligne à quel point, dans les régions où le pouvoir central exerce peu de contrôle, les médias sont exposés à l’influence des hommes d’affaires et potentats locaux. Alors que certains journalistes se résignent face aux menaces croissantes, d’autres parviennent à se frayer un chemin et préservent leur indépendance, comme l’atteste la qualité des reportages sur les notables de certaines régions. Cette enquête fournit autant de raisons d’espérer que de motifs d’inquiétude. Elle engage surtout à ne plus se contenter d’évaluer la liberté de la presse en Russie à l’aune de celle dont jouissent les médias moscovites, mais rappelle, au contraire, à quel point celle-ci s’élabore à l’intérieur du pays. Lire le communiqué en russe/Читать на русском: Accéder au rapport complet en allemand : http://www.reporter-ohne-grenzen.de/ Lire la synthèse du rapport en anglais/Read the summary in English: Lire la synthèse du rapport en russe/Читать краткую версию на русском: Pas de version française disponible.
Publié le 10.09.2009
Mise à jour le 20.01.2016