Darvinson Rojas

Venezuela

Emprisonné pour un Tweet


Pour avoir remis en question sur Twitter la fiabilité des chiffres officiels sur la pandémie, le journaliste indépendant vénézuélien Darvinson Rojas a été interpellé le 21 mars 2020 à son domicile puis emprisonné pendant 12 jours. Sa première audience judiciaire a été entachée d’irrégularités. Les charges retenues contre lui n’ont pas été détaillées. Il sait juste qu’il est « accusé d'incitation à la haine » et de « provocation publique ». Les détentions arbitraires de journalistes qui critiquent la gestion du gouvernement Maduro se sont intensifiés avec la crise sanitaire.