COLLATERAL FREEDOM

Reporters sans frontières débloque 21 sites censurés dans 12 pays.


Comment RSF déjoue la censure ?

L'opération #CollateralFreedom permet de contourner la censure de l’Internet grâce à un dispositif fondé sur la technique du "miroir", consistant à dupliquer les sites censurés et à en héberger des copies sur des serveurs internationaux appartenant à des "géants" du web. Si un pays tente de censurer ces sites, il doit aussi couper l’accès à l’ensemble des sites et services hébergés par ce serveur géant, ce qui provoquerait un important dommage collatéral pour son économie.


Aidez-nous à déjouer la censure sur Internet !
Pour maintenir les « sites miroirs » accessibles, RSF utilise une bande passante qui s’épuisera avec la fréquentation des sites. En faisant un don, chaque internaute contribue au financement de cette bande passante pour prolonger l’accès aux sites débloqués. Nouveau : RSF met à disposition "Censorship detector", une extension permettant d'accéder aux sites dans les pays où ils sont censurés (via Google Chrome ou FireFox).

Les sites débloqués par RSF

Gros plan sur la censure

Djibouti

Bridé, surveillé et envahi par la propagande du régime, l’internet djiboutien peine à échapper au verrouillage de l’information à l’oeuvre sous la dictature d’Ismaïl Omar Guelleh, au pouvoir depuis plus de 20 ans. Aucun média indépendant n’étant toléré, les sites d’information qui tentent de se lancer dans l’examen critique de la politique du régime sont soumis à la censure. Malgré les campagnes de désinformation qui y pullulent, les réseaux sociaux demeurent le seul espace d’accès à des informations crédibles échappant à la propagande du régime. Ils sont de plus en plus consultés par les djiboutiens et le pays se classe désormais dans le top 10 des états africains en matière de connectivité. Pour en limiter l’accès, le pouvoir bride délibérément l’internet à haut débit. La vitesse de connexion est l’une des plus faible du continent et ce alors que Djibouti bénéficie d’un accès privilégié à plusieurs câbles sous marin de part sa position stratégique sur le golfe d’Aden.

176
au Classement mondial de la liberté de la presse 2020
Voir le classement
Site débloqué par RSF