Campagnes

18 décembre 2017

Le correspondant camerounais de RFI Ahmed Abba doit recouvrer la liberté

Le comité de soutien de Ahmed Abba, coordonné par Reporter sans frontières (RSF), et réunissant plus de 35 organisations, amis et confrères, appelle à la libération du correspondant de Radio France Internationale (RFI) en langue haoussa au Cameroun, alors que la cour d’appel militaire de Yaoundé doit rendre son verdict le 21 décembre. En avril dernier, Ahmed Abba avait été condamné à 10 ans de prison pour avoir couvert les activités du groupe terroriste Boko Haram, dans la région de l’Extrême-Nord du pays.

Nous, organisations internationales de défense de la liberté de la presse et des droits de l’homme, médias et personnalités, demandons avec vigueur la libération du correspondant de Radio France Internationale (RFI) en langue haoussa Ahmed Abba, emprisonné au Cameroun depuis le 30 juillet 2015. Jeudi 21 décembre, la Cour d’appel militaire de Yaoundé doit rendre son verdict, ultime étape d’un long parcours judiciaire qui dure depuis plus de deux ans.


Ahmed Abba s’est vu condamner en première instance, le 24 avril dernier, à 10 ans de prison et une amende d’environ 85 000 € (57 millions de francs CFA) par la justice militaire pour « non-dénonciation d’actes de terrorisme » et « blanchiment de produit d’acte terroriste ». Son seul tort a été de couvrir les activités du groupe Boko Haram, très présent dans la région de l’Extrême-Nord


En vertu de la loi anti-terroriste controversée de 2014, dénoncée dans un rapport du Comité pour la Protection des Journalistes (CPJ) du 20 septembre, le journaliste avait alors été suspecté de connivence avec cette organisation terroriste sans qu’aucune preuve n’ait été fournie durant la procédure, et alors même qu’il n’a jamais cessé de clamer son innocence.


« Je suis un patriote et j’aime mon pays. Je ne me suis jamais associé aux terroristes pour nuire à mon pays et je ne le ferai jamais », a-t-il lancé lors de sa dernière audience, le 16 novembre dernier.


Nous demandons que la liberté d’information au Cameroun ne soit pas être sacrifiée au profit d’un agenda politique ou sécuritaire.


De nombreuses irrégularités ont entaché la bonne marche de ce procès reporté à 18 reprises et mettant à mal les principes d’indépendance et d’équité de la justice camerounaise. Cette cabale judiciaire contre Ahmed Abba que nous dénonçons avec force doit aujourd’hui cesser.


Signataires:

Africtivistes

Amnesty International (AI)

Action des chrétiens pour l'abolition de la torture (ACAT)

Committee to Protect Journalists (CPJ)

International Federation of Journalists

Journaliste en Danger (JED)

Media Foundation for West Africa (MFWA)

Syndicat national des journalistes camerounais (SNJC)

Didier Awadi, musicien sénégalais

Kidi Bebey, auteure franco-camerounaise

Hervé Bourges, ancien directeur général de RFI et ex-président de France Télévisions

Denise Epoté, directrice régionale Afrique de TV5Monde

Tiken Jah Fakoly, musicien ivoirien

Meddy Jumanne, dit « Docteur Meddy », caricaturiste tanzanien

Angélique Kidjo, chanteuse béninoise, lauréate des Grammy Awards et ambassadrice de bonne volonté de l’UNICEF

Ray Lema, musicien congolais

Mamane, cinéaste et humoriste nigérien

Rémy Ngono, journaliste camerounais

Catherine Simon, journaliste et écrivain

Solo Soro, journaliste ivoirien et producteur de l’Afrique en Solo sur France Inter

Salif Traoré, dit Asalfo, fondateur du groupe ivoirien Magic System

Valsero, rappeur camerounais

Abdourahman Waberi, écrivain français d’origine djiboutienne

La société des journalistes de l’AFP

La société des journalistes de BFM

La société des journalistes des Echos

La société des journalistes du Figaro

La société des journalistes de France2

La société des journalistes de France3

La société des journalistes de France 24

La société des journalistes de Libération

La Société des rédacteurs du Monde

La société des journalistes de L’Obs

La société des journalistes du Point

La société des journalistes de Premières lignes

La société des journalistes de RFI

La société des journalistes de RTL

La société des journalistes de TV5 Monde


Contact presse:

Julie Bance / jbance@rsf.org / 01 44 83 84 57