Allemagne

Allemagne

Un pouvoir judiciaire fort, de nouvelles lois inquiétantes

De solides garanties constitutionnelles et un système judiciaire indépendant garantissent un environnement de travail favorable aux journalistes qui exercent en Allemagne. La Cour constitutionnelle s'est prononcée à plusieurs reprises en faveur de la liberté de la presse et des droits fondamentaux connexes. Cependant, les journalistes sont parfois menacés ou harcelés par des groupes d’extrême droite et des manifestants.
Les juges dépassent parfois les limites légales lorsqu’ils enquêtent sur des fuites dans la presse. Un certain nombre de journalistes ont vu leurs accréditations retirées lors du sommet du G20 en 2017 à Hambourg. Ce scandale a permis de révéler l'ampleur du stockage de données illégales sur les journalistes par la police.
Une loi de 2017 contre les discours de haine sur les réseaux sociaux menace les fournisseurs de plates-formes de lourdes amendes s’ils ne suppriment pas le contenu «clairement illégal» dans un très court délai. En plus d'encourager un blocage excessif des données, cette loi a servi de référence à des projets de loi répressifs dans d'autres pays, notamment en Russie et aux Philippines. D'autres lois récentes suscitent des inquiétudes car elles comportent des dispositions relatives aux lanceurs d’alerte et sanctionnent le fait d’utiliser des fuites. La loi sur le renseignements dite BND a légalisé l'espionnage de journalistes étrangers en dehors de l'UE.
Les lois allemandes réglementant l'accès à l'information restent timides par rapport à d’autres pays . La disparition économique progressive des journaux et des maisons d'édition continue de saper lentement mais régulièrement le pluralisme des médias.



15
au Classement mondial de la liberté de la presse 2018

Classement

+1

16 en 2017

Score global

+0,58

14,97 en 2017

  • 0
    journalistes tués en 2018
  • 0
    journalistes citoyens tués en 2018
  • 0
    collaborateurs tués en 2018
Voir le baromètre