Allemagne

Allemagne

De solides garanties constitutionnelles mais l'extrême droite en embuscade

De solides garanties constitutionnelles et un système judiciaire indépendant garantissent un environnement de travail favorable aux journalistes qui exercent en Allemagne. La Cour constitutionnelle s’est prononcée à plusieurs reprises en faveur de la liberté de la presse. Cependant, les journalistes sont parfois menacés, harcelés, voire attaqués physiquement par des groupes extrémistes et des manifestants. Bien que la majeure partie de ces violations soit imputable à l’extrême droite, quelques-unes émanent également de la gauche radicale. Certains hauts fonctionnaires et législateurs continuent de faire pression pour que soient adoptées des lois en matière de sécurité, de conservation de données et de surveillance susceptibles de porter atteinte à des droits tels que l’anonymat et la confidentialité numérique. Récemment, une disposition criminalisant le traitement des données divulguées ainsi qu’un projet de loi permettant aux services de renseignement allemands de pirater des ordinateurs et des smartphones ou d’intercepter des communications cryptées sans supervision judiciaire ont été proposés. Ils pourraient notamment permettre aux autorités de contourner les règles en matière de protection des sources des journalistes. De plus, les lois allemandes sur l’accès à l’information restent en deçà des normes internationales. La disparition pour raisons économiques de journaux notamment locaux continue de saper lentement mais régulièrement le pluralisme des médias.

11
au Classement mondial de la liberté de la presse 2020

Classement

+2

13 en 2019

Score global

-2,44

14,60 en 2019

  • 0
    journalistes tués en 2020
  • 0
    journalistes citoyens tués en 2020
  • 0
    collaborateurs tués en 2020
Voir le baromètre