Actualités

13 mai 2015 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Un troisième blogueur assassiné en l’espace de trois mois au Bangladesh


Reporters sans frontières (RSF) dénonce l’assassinat barbare du blogueur Ananta Bijoy Das, le troisième à être tué pour ses écrits depuis février 2015. Le blogueur Ananta Bijoy Das, 33 ans, a été assassiné ce mardi à coups de machettes par quatre hommes masqués en pleine rue à Sylhet, dans le nord-est du Bangladesh. Cet ardent défenseur de la laïcité écrivait pour le site Mukto-Mona (Libre pensée), fondé par le blogueur américain d'origine bangladeshie Avijit Roy, assassiné lui aussi en février à Dacca. Das contribuait aussi au trimestriel Jukti (Logique) et présidait le Conseil pour la science et la raison. Il recevait depuis plusieurs mois des menaces d’extrémistes islamistes pour ses écrits. Le chef de la police de Sylhet a déclaré enquêter sur une revendication indirecte du meurtre de Das par l'Aqis, entité d'Al-Qaïda dans le sous-continent indien, annoncée sur Twitter par un groupe appelé Ansar Al-Islam. “Reporters sans frontières dénonce ce troisième assassinat barbare d’un blogueur au Bangladesh en l’espace de trois mois qui fait craindre de futures attaques envers les blogueurs laïques, déclare Lucie Morillon, directrice des programmes de l’organisation. Qu’attendent les autorités pour retrouver et punir les coupables ? La liberté de l’information et de pensée semblent en proie à un danger grandissant. Il est primordial de protéger toutes les plumes libres du pays et de ne pas céder face à l’impunité”. Depuis le début de l’année, deux autres blogueurs avaient été assassinés : Washiqur Rahman, tué le 30 mars dernier à Dacca à coups de machettes également et Avijit Roy, le 26 février 2015. Selon plusieurs sources, il existerait une liste noire de blogueurs athées menacés par des activistes islamistes parmi lesquels figuraient Das et Roy. Tous trois étaient connus pour leurs écrits en faveur de la tolérance, de la liberté d’expression et de penser, et contre le fondamentalisme religieux. Le Bangladesh occupe la 146e place sur 180 pays dans le Classement 2015 de la liberté de la presse établi par Reporters sans frontières.