Actualités

11 juin 2008 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Un journaliste de la BBC assassiné dans le sud du pays


Reporters sans frontières est profondément attristée par la mort d'Abdul Samad Rohani, journaliste du service en pachtoun et en persan de la British Broadcasting Corporation (BBC). Son corps a été retrouvé le 8 juin 2008, près de la ville de Lashkar Gah, capitale de la province de Helmand (Sud), au lendemain de son enlèvement. Il s'agit du deuxième journaliste de la BBC tué en deux jours dans le monde.
11.06.2008 - Le journaliste de la BBC a été assassiné par les taliban, selon le gouvernement Le journaliste afghan de la BBC, Abdul Samad Rohani, dont le corps a été retrouvé criblé de balles, le 8 juin 2008, dans la province de Helmand (Sud), a probablement été tué par les taliban, selon les premiers éléments de l'enquête. "Nous croyons que ce meurtre a été perpétré par les taliban pour intimider les journalistes et porter atteinte à la liberté de la presse", a déclaré le ministère dans un communiqué daté du 10 juin. Le porte-parole des taliban dans la région, Qari Yusuf Ahmadi, a démenti toute implication dans l'assassinat du correspondant de la BBC et présenté ses condoléances au président de l'Association des journalistes indépendants afghans (AIJA), Rahimullah Samandar, lorsque le corps a été retrouvé. De nombreux journalistes travaillant dans la province de Helmand se sentent d'autant plus impuissants et menacés qu'il ne savent pas clairement qui est à l'origine de l'assassinat de leur collègue. "Nous ne savons pas qui est l'ennemi. Il y a des gens qui font ce qu'ils veulent et qui rejettent la faute sur les taliban. Les journalistes sont en danger, ils sont vulnérables", a confié le journaliste Aziz Ahmad Shafe, qui travaillait avec Abdul Samad Rohani à la BBC, à un reporter de l'Institute for War and Peace Reporting (IWPR). -------------------- 08.06.2008 - Un journaliste de la BBC assassiné dans le sud du pays Reporters sans frontières est profondément attristée par la mort d'Abdul Samad Rohani, journaliste du service en pachtoun et en persan de la British Broadcasting Corporation (BBC). Son corps a été retrouvé le 8 juin 2008, près de la ville de Lashkar Gah, capitale de la province de Helmand (Sud), au lendemain de son enlèvement. Le 7 juin, un autre collaborateur de la radio-télévision publique britannique avait été tué en Somalie. "Nous présentons toutes nos condoléances à la famille et aux collègues de ce journaliste. Abdul Samad Rohani est à l'image de nombreux collaborateurs de la BBC qui prennent des risques pour assurer l'indépendance et le pluralisme de l'information dans leur pays. Dans le sud de l'Afghanistan, malgré le danger, ils assurent la couverture des affrontements et sont les témoins des exactions dont sont victimes les civils", a déclaré l'organisation. Le 7 juin 2008, Abdul Samad Rohani a disparu après que son véhicule a été arrêté par des individus armés dans la banlieue de Lashkar Gah. Son corps, criblé de trois balles, a été retrouvé le lendemain. Selon le médecin légiste, le journaliste aurait été torturé avant d'être tué. Abdul Samad Rohani, 25 ans, était en charge du service en pachtoun et en persan de la BBC dans la province de Helmand. Il collaborait également avec l'agence de presse indépendante afghane Pajhwok depuis 2004. Selon ses collègues, interrogés par Reporters sans frontières, Abdul Samad Rohani aurait reçu, à plusieurs reprises, des menaces téléphoniques d'un chef local qui l'accusait de soutenir le gouvernement de Kaboul et de "boycotter" les informations diffusées par les talibans. En 2006, le domicile du journaliste avait été la cible d'une attaque pendant son absence. "C'était l'un de nos meilleurs journalistes. Il couvrait une région très difficile. C'est un coup dur pour la liberté de la presse, mais ce n'est pas avec ce genre d'actions qu'ils arriveront à faire taire le peuple", a affirmé Lotfolah Latif, rédacteur en chef de la BBC en Afghanistan. De son côté, Danish Karokhel, directeur de l'agence Pajhwok, a fait part à Reporters sans frontières de son inquiétude pour la sécurité des journalistes qui "subissent de nombreuses pressions pour leur travail indépendant et impartial". Par ailleurs, les autorités afghanes ont fermement condamné "cet assassinat brutal". Déjà en 2007, Sayed Agha et Adjmal Nasqhbandi, le chauffeur et le guide du reporter italien Daniele Mastrogiacomo, avaient été tués par des taliban dans la même province de Helmand. En Somalie, un autre collaborateur de la BBC, Nasteh Dahir Farah a été tué, le 7 juin 2008, de plusieurs balles alors qu'il rentrait à son domicile à Kismayu (Sud). Ses agresseurs n'ont pas été identifiés.