Actualités

14 février 2012 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Un cameraman afghan aspergé d’acide à Kaboul


Reporters sans frontières condamne l’attaque contre Parviz Safi, cameraman de Press TV, chaîne en langue anglaise de la République islamique d’Iran a été vitriolé à Kaboul, le 6 février 2012, par trois inconnus.

Reporters sans frontières appelle la police afghane à mener l’enquête qui s’impose. Les auteurs de cet acte doivent être identifiés et arrêtés rapidement.

La vie du journaliste n’est plus en danger, ses yeux ont été épargnés, il s’agit d’une brûlure au deuxième degré au niveau de visage.

Cette attaque à l’acide est la deuxième du genre contre un journaliste. Le 18 janvier 2011, Razaq Mamoon, collaborateur de plusieurs médias et notamment animateur d’une émission télévisée sur la chaîne privée Tolo TV, avait été aspergé d’acide de la même manière. Gravement blessé, le journaliste est encore sous traitement médical à l’extérieur du pays.