Actualités

20 juillet 2016 - Mis à jour le 22 juillet 2016

Ukraine: un célèbre journaliste victime d’un attentat à la voiture piégée

Reporters sans frontières (RSF) est profondément choquée par la mort du célèbre journaliste Pavel Cheremet, victime d’un attentat à la voiture piégée, ce 20 juillet 2016 à Kiev.

Pavel Cheremet a trouvé la mort vers 7h45 ce matin, au centre de la capitale ukrainienne, dans la déflagration causée par une charge explosive placée sous le siège du conducteur de la voiture qu’il conduisait.


«Nous adressons toutes nos condoléances aux proches et aux collègues de Pavel Cheremet, déclare Johann Bihr, responsable du bureau Europe de l’est et Asie centrale de RSF. Une enquête complète et indépendante doit être menée pour faire toute la lumière sur cet acte odieux.»


Lauréat de nombreux prix professionnels, le journaliste avait débuté sa carrière au Bélarus, son pays de naissance. Critique du régime d’Alexandre Loukachenko, il y avait été emprisonné quelques mois et avait contribué à y fonder plusieurs médias indépendants, avant de s’installer en Russie. Il avait fini par claquer la porte de la télévision russe en 2014, dénonçant la propagande du Kremlin sur l’Ukraine, où il avait déménagé. Il collaborait ces derniers temps avec la radio Vesti et le site d’information Ukraïnska Pravda.


Un doute subsiste sur la cible réelle de l’assassinat. La voiture piégée était en effet le véhicule de fonction de sa compagne, la directrice d’Ukraïnska Pravda, Olena Pritula. Connu pour son indépendance et ses investigations sur des cas de corruption et d’autres sujets sensibles, ce site d’information a déjà payé un lourd tribut à la liberté de la presse. Son fondateur, Gueorgui Gongadze, avait été assassiné en 2000.


L’Ukraine occupe la 107e position sur 180 dans le Classement RSF 2016 de la liberté de la presse. L’organisation a publié un rapport à la situation des médias dans ce pays, en juin 2016.