Actualités

23 mars 2020 - Mis à jour le 24 mars 2020

Trois reporters pakistanais contaminés au coronavirus

Un journaliste pakistanais couvre l’annonce du premier cas officiel de coronavirus au Pakistan, à l’extérieur du centre hospitalo-universitaire Aga-Khan de Karachi, le 26 février 2020 (Asif Hassan / AFP).
Trois journalistes de télévision habitués à couvrir les événements sur le terrain ayant été testés positifs au Covid-19, Reporters sans frontières (RSF) demande aux médias pakistanais de fermer temporairement leurs bureaux pour privilégier la santé de leurs employés.

L’information a été révélée sur Twitter dans la matinée du lundi 23 mars, puis confirmée dans la journée. Deux journalistes de la chaînes News 24 HD, et un reporter de la chaîne AbbTakk, ont été testés positif au Covid-19. Tous trois, dont les noms n'ont pas été rendus publics, sont basés à Lahore, la capitale du Pendjab.


Le gouvernement de cette province de l’est du Pakistan a décidé d’imposer un confinement partiel ce même lundi 23 mars compte tenu de l’augmentation particulièrement soutenue du nombre de cas déclarés de coronavirus ces derniers jours. Sur l’ensemble du pays, il est passé de 22 cas de contamination en fin de semaine dernière à plus de 800 aujourd’hui.


“On ne peut pas exclure que les trois journalistes testés positifs au Covid-19 aient été contaminés durant l’un de leur reportage, déclare Daniel Bastard, responsable du bureau Asie-Pacifique de RSF. C’est pourquoi nous demandons aux propriétaires de tous les médias du pays de privilégier la santé de leurs reporters et de renoncer momentanément à les envoyer sur le terrain et trouver une alternative qui leur permette de travailler en évitant toute sorte de source potentielle de contamination.”   


Avec la mort d’un médecin dans une région reculée du nord du pays, le Pakistan compte aujourd’hui six morts liés au coronavirus, mais plusieurs observateurs s’attendent à une vague de nouveaux cas dans les prochains jours.


Le pays se situe à la 142e position sur 180 pays dans l’édition 2019 du Classement mondial de la liberté de la presse publiée par RSF.