Actualités

20 septembre 2018 - Mis à jour le 21 septembre 2018

Russie : RSF exige une enquête complète et impartiale sur l’intoxication inexpliquée de Piotr Verzilov

Crédit : Vasily Maximov / AFP
Hospitalisé dans un état grave le 11 septembre à Moscou, le célèbre activiste et cofondateur du site d’information Mediazona, Piotr Verzilov, essayait de faire la lumière sur l’assassinat de trois journalistes russes en Centrafrique. Reporters sans frontières (RSF) exige une enquête complète et impartiale sur la sévère intoxication dont il a été victime.

Читать на русском / Lire en russe



L’activiste et propriétaire du site d’information Mediazona, Piotr Verzilov, qui avait participé à l’action du groupe féministe contestataire Pussy Riot pendant la finale de la Coupe du monde de football il y a deux mois, enquêtait aussi sur l’assassinat de trois journalistes russes en Centrafrique lorsqu’il a été victime d’une intoxication sévère, le 11 septembre 2018. C’est son ex-épouse, Nadejda Tolokonnikova, également membre des Pussy Riot, qui a confirmé le 19 septembre cette information rapportée par différents médias indépendants russes. Elle précise que Piotr Verzilov avait reçu un rapport à ce sujet la veille de l’incident.


Piotr Verzilov a été hospitalisé dans un état grave à Moscou, après avoir brusquement perdu la vue, la parole et ses facultés de mouvement. Il a été transféré quatre jours plus tard dans une clinique allemande. Les médecins assurent que sa vie n’est plus en danger et que les dommages subis devraient être réversibles. D’après eux, les symptômes de l’activiste rendent “hautement probables” une intoxication à un agent anticholinergique. Tout en se refusant à spéculer sur son origine, les médecins relèvent que l’absorption volontaire d’une telle dose de cette substance est très rare et procéderait vraisemblablement d’une intention suicidaire, dont ils n’ont aucune indication s’agissant de Piotr Verzilov. Le groupe Pussy Riot s’est quant à lui déclaré convaincu qu’il avait été empoisonné.


“Les activités sensibles de Piotr Verzilov rendent indispensable une enquête complète et impartiale sur l’étrange intoxication dont il a été victime, déclare Johann Bihr. Toute la lumière doit être faite sur cette affaire, comme sur l’assassinat des trois journalistes russes sur lequel il enquêtait.”


Le reporter de guerre Orhan Djemal, le documentariste Alexandre Rasstorgouïev et le caméraman Kirill Radtchenko ont été assassinés fin juillet en Centrafrique, où ils enquêtaient sur la présence de mercenaires et d’entreprises minières russes. Aucun suspect n’a pour l’heure été appréhendé, et plusieurs groupes de journalistes et activistes ont lancé leurs propres recherches. Proche d’Alexandre Rasstorgouïev, Piotr Verzilov avait lui aussi entrepris de réunir des financements et des enquêteurs.


Piotr Verzilov est le propriétaire de Mediazona, un site d’information de référence sur les abus policiers et judiciaires en Russie. C’est surtout sa participation à l’action des Pussy Riot pendant la Coupe du monde de football, en juillet, qui a récemment fait parler de lui : quatre membres du groupe s'étaient brièvement introduits sur le terrain, interrompant le jeu et attirant l’attention du monde entier sur leurs revendications, à commencer par la libération des prisonniers politiques russes. Ils avaient été condamnés à quinze jours de prison.


La Russie occupe la 148e place sur 180 au Classement mondial 2018 de la liberté de la presse, publié par RSF.