Actualités

21 décembre 2017 - Mis à jour le 22 décembre 2017

Russie : le journaliste Alexandre Sokolov condamné en appel à trois ans et demi de prison

La condamnation du journaliste d’investigation russe Alexandre Sokolov à trois ans et demi de prison pour “extrémisme” a été confirmée en appel le 21 décembre 2017. Reporters sans frontières (RSF) dénonce un verdict au parfum de vengeance.

Читать по-русски / Lire en russe


La cour d’appel de Moscou n’a rien changé au verdict rendu quatre mois plus tôt contre Alexandre Sokolov : le 21 décembre, elle a reconnu l’ancien correspondant de RBC coupable d’avoir “poursuivi les activités d’une organisation extrémiste interdite” et l’a condamné à trois ans et demi de colonie pénitentiaire. Le journaliste a dénoncé une “parodie de procès” et un “verdict [qui] contredit les faits”. Son avocat a annoncé son intention de porter l’affaire en cassation puis devant la Cour suprême.


“Alexandre Sokolov a déjà passé deux ans et demi derrière les barreaux pour rien, rappelle Johann Bihr, responsable du bureau Europe de l’est et Asie centrale de RSF. Ne rien changer à sa condamnation relève davantage de la vengeance et de l’acharnement que de la justice. Nous espérons vivement que la Cour suprême saura adopter une autre approche.”




05.12.2017 - Russie : Alexandre Sokolov doit être acquitté en appel !


Le procès en appel du journaliste d’investigation russe Alexandre Sokolov, condamné à trois ans et demi de réclusion criminelle pour “extrémisme”, reprend le 6 décembre 2017. Reporters sans frontières (RSF) réclame à nouveau son acquittement et sa libération immédiate.


Читать по-русски / Lire en russe


Alexandre Sokolov ne sera pas physiquement présent au tribunal municipal de Moscou, le 6 décembre, pour son procès en appel : comme deux de ses co-accusés, il suivra les débats par vidéoconférence depuis sa colonie pénitentiaire. Après deux ans de détention provisoire, le journaliste d’investigation a été condamné en août à trois ans et demi de réclusion pour avoir “poursuivi les activités d’une organisation extrémiste interdite”. Une accusation mal étayée qui cache, selon RSF, une punition pour ses activités journalistiques. Sa dernière enquête faisait état de malversations massives sur un chantier public phare, la construction du cosmodrome Vostotchny.


“Le tribunal doit enfin rendre justice à Alexandre Sokolov, privé de liberté depuis deux ans et demi sous des accusations chancelantes, déclare Johann Bihr, responsable du bureau Europe de l’est et Asie centrale de RSF. Les conditions de la participation du journaliste à son procès violent son droit à la défense : nous demandons qu’il puisse être présent aux débats ou à tout le moins bénéficier d’une connexion de qualité et d’échanges confidentiels avec son avocat.”


Alexandre Sokolov, dont l’appartement moscovite a été incendié le 1er août, était un des sept journalistes nominés en 2017 pour le Prix RSF-TV5 Monde de la liberté de la presse. Son procès en appel a commencé le 30 novembre. RSF appelle les journalistes à venir le plus nombreux possible observer les débats au tribunal municipal de Moscou.


La Russie occupe la 148e place sur 180 pays dans le Classement mondial 2017 de la liberté de la presse, publié par RSF.


Pour plus de détails sur l’affaire, retrouvez les précédentes publications de RSF.