Actualités

4 février 2020 - Mis à jour le 6 février 2020

RSF soutient la protestation des médias afghans contre les restrictions d'accès à l'information

MANUA/Fardin Waezi
Trente médias afghans indépendants ont signé une déclaration pour protester contre la non-application par l’Etat de la loi sur l’accès à l’information publique. RSF demande l’application complète de cette loi qui fut élaborée avec sa collaboration.

Trente médias indépendants afghans ont rendu publics une déclaration conjointe lors d’une conférence de presse organisée à Kaboul  le 4 février 2020, dans laquelle ils se disent “profondément préoccupés par la détérioration de l'accès aux informations émanant du gouvernement d’Afghanistan. ( …) Toutes les institutions gouvernementales ont des lacunes dans ce domaine, mais les pires proviennent de la cour suprême, du bureau du procureur général, de la direction nationale de la sécurité, du bureau du président et de son service des attachés, le ministère des Finances, la banque centrale et le ministère de la Défense. »


« Compte tenu de la situation actuelle du pays, et en raison notamment des contestations des résultats de la dernière élection présidentielle en 2019 et de la guerre imposée par les Talibans, il est inacceptable que l’Etat afghan n’applique pas la loi sur l’accès à l’information, déclare Reza Moini, responsable du bureau Afghanistan de RSF.  C’est au contraire le rôle de l’État de garantir aux journalistes le libre accès à l'information”.


Parmi les signataires de cette déclaration figurent les télévisions privées nationales Tolo News (lauréate du Prix RSF 2005 et de la médaille de la Ville de Paris  pour les héros de l’information 2016), TV1, Ariana News, Shamshad, les  journaux 8 Sobh (lauréat du Prix RSF pour la liberté de la presse 2012),  Etilaatroz et Mandegar, les radios Killde et Salam Watandar, ainsi que les stations  locales Hewad TV de Kandahar ( sud), Radio Azad de Balkh ( nord) et Asr TV de Herat (est).


L’Afghanistan se situe à la 121e place sur 180 pays dans le Classement mondial de la liberté de la presse 2019 établi par RSF.