Actualités

1 septembre 2021

RSF se félicite de l’ouverture des locaux de l’ONG Botan International qui promeut le journalisme kurde en Turquie

Le Président de la Chambre Industrielle et Commerciale de Diyarbakir Mehmet Kaya inaugure avec les journalistes Murat Bayram et Mahmut Bozarslan les locaux de Botan International. (Photo: Botan International).
Un an après le lancement de l’organisation Botan International, soutenue par Reporters sans frontières (RSF), l’ouverture des locaux de l’ONG va permettre de renforcer le soutien aux journalistes kurdes dans la région.

Le 28 août 2021, l’organisation Botan International a inauguré ses locaux à Diyarbakır, dans la région de l’Anatolie du sud-est, en Turquie. Grâce à l’aide financière apportée par RSF, Botan International peut désormais accueillir dans ses locaux des ateliers (podcasts, etc), des formations et des séminaires. L’ONG met aussi gratuitement à disposition des journalistes des e-books, un studio d’enregistrement son ainsi que  des bureaux.



“Botan International est la première organisation kurde qui dispense une éducation aux médias kurdes en Turquie et RSF est la première ONG internationale à les parrainer afin de fournir une éducation aux médias kurdes, explique la Chargée des Partenariats Locaux et du Renforcement de Capacités,  Laetitia Chesseron. A travers ce projet nous sommes très heureux de soutenir la liberté de la presse et la liberté d’expression kurde.”



En Turquie, 25% des citoyens ont pour langue maternelle le kurde et, selon l'entreprise Rawest, ils sont 16 à 18 % à parler kurde à la maison – soit environ 14 millions de turcs. Pourtant l’enseignement de la langue kurde est interdit à l’école et il n’existe qu’  une seule chaîne de télévision publique (TRT Kurdi) qui diffuse des programmes d’information en kurde dans le pays. De même,  les  journalistes kurdes sont peu nombreux et ils disposent de peu de ressources d’information dans leur langue. Jusqu’à présent, il n’existait aucun soutien aux médias kurdes.



"C'est un développement dont l'histoire des médias kurdes en Turquie se souviendra, a déclaré Murat Bayram, directeur général de Botan International, lors de l’inauguration. C'est un honneur pour nous d'établir le premier bureau d'éducation aux médias kurdes avec RSF, qui œuvre pour la liberté d'information. Cela a vraiment du sens d’enseigner des nouvelles techniques à de jeunes journalistes qui vont apporter de nouvelles perspectives aux médias kurdes”.



L’objectif de Botan International – qui a vu le jour en août 2020 – est de promouvoir le journalisme et la liberté de la presse kurde en offrant notamment aux journalistes et apprentis journalistes une éducation aux médias kurdes. Botan International, qui produit du contenu médiatique en langue kurde, a aussi créé un réseau de travail de jeunes journalistes (50 femmes et 25 hommes) qu’elle a elle-même formé et des journalistes expérimentés travaillant pour les médias locaux, nationaux et internationaux.



La Turquie occupe le 153e rang sur 180 pays au Classement mondial de la liberté de la presse établi par RSF en 2021.