Actualités

4 mai 2018

RSF publie le “Livre blanc de la liberté des médias en Bulgarie”

Conférence internationale de l'Union des éditeurs bulgares
Rédigé et publié par l’Union des éditeurs bulgares, le “Livre blanc de la liberté des médias” présente les différentes facettes du marché des médias bulgares et raconte la dégradation progressive du marché de la presse locale. En moins d’une dizaine d’années, la collusion entre éditeurs, oligarques et partis politiques s’est considérablement renforcée, avec pour conséquence une détérioration remarquable du climat de la liberté de la presse dans ce pays des Balkans.

Lors d’une conférence internationale à Sofia devant un parterre d’organisations, de journalistes et de diplomates, l’Union des éditeurs bulgares (UPB) a mis en évidence les menaces pesant sur le pluralisme des médias et l'indépendance de la presse en Bulgarie.


“La pression sur les médias indépendants est systématique depuis 10 ans. Elle est tellement sophistiquée et peu transparente que certains ne la comprennent pas, alors que d'autres n'y croient pas,” a déclaré son président Theodore Zahov dont le rapport “Livre blanc de la liberté des médias” apporte des clefs pour comprendre cette détérioration.


L’une d’elles tient au fait qu’avec la crise financière de 2008, la plupart des investisseurs étrangers propriétaires de médias en Bulgarie ont décidé de vendre leurs avoirs à des sociétés bulgares créant ainsi un petit groupe d’oligarques locaux proches de la classe politique du pays et bientôt érigés en véritables maîtres du marché médiatique bulgare.


Le rapport dénonce ainsi la concentration des médias et des réseaux de distribution, notamment entre les mains de l’oligarque Delyan Peevski, le manque de transparence sur la propriété des titres, les détournements de fonds publics et de fonds européens, et tout un système de subventions favorisant les médias pro-gouvernementaux.


Le pays, qui préside l’Union européenne au premier semestre 2018, est passé en dix ans de la 36e à la 111e place au classement mondial de la liberté de la presse de RSF faisant du pays la lanterne rouge de la liberté de la presse dans la région.