Actualités

22 juillet 2020

RSF est appelée à témoigner dans l’enquête publique sur l’assassinat de Daphne Caruana Galizia, dont le témoin-clé a été retrouvé la gorge tranchée

Reporters sans frontières (RSF) est appelée à témoigner dans l’enquête publique sur l’assassinat de Daphne Caruana Galizia alors que l’intermédiaire repenti et témoin-clé Melvin Theuma a été retrouvé à son domicile la gorge tranchée. Sur place, RSF s’apprête à observer attentivement le développement de ce dossier.

Alors qu’une enquête publique sur l’assassinat de la journaliste maltaise Daphne Caruana Galizia est en cours et que les preuves contre le commanditaire présumé, Yorgen Fenech, sont en passe d’être compilées, le témoin-clé de ce dossier, Melvin Theuma, a été retrouvé dans son appartement la gorge tranchée au soir du 21 juillet. Gravement blessé, il est toujours hospitalisé. La police a immédiatement affirmé qu’il s’était infligé lui-même ses blessures, une version qui a été largement contestée.

 

Après avoir avoué son rôle d’intermédiaire dans l’assassinat de Daphne Caruana Galizia, Melvin Theuma avait obtenu son pardon en échange de son témoignage contre le commanditaire présumé, Yorgen Fenech. La compilation des preuves contre lui va se poursuivre le 22 juillet. La directrice des campagnes internationales de RSF, Rebecca Vincent, est sur place et assistera aux procédures du tribunal.

 

"C’est encore un épisode perturbant dans le dossier de l’assassinat de Daphne Caruana Galizia, qui a été émaillé d’irrégularités et de violations de procédures dès le début, déclare Rebecca Vincent, la directrice des campagnes internationales de RSF. Mais le monde a les yeux tournés vers Malte, dont il attend qu'elle rende justice de façon indépendante. RSF reste engagée dans cette quête : toutes les personnes impliquées dans cet acte horrible et tous les commanditaires doivent répondre de leurs actes."

 

La rédactrice en chef de RSF Pauline Adès-Mével est appelée à témoigner le 24 juillet dans l’enquête publique sur l’assassinat de Daphne Caruana Galizia – ce sera la première représentante d’une ONG internationale à participer à cette procédure. Elle apportera des éléments sur le climat de la liberté de la presse à Malte durant la période qui a précédé l’assassinat de la journaliste, le 16 octobre 2017. RSF et d’autres grandes organisations de défense de liberté d’expression ont activement mené campagne pour la mise en œuvre d’une enquête publique face au piétinement de l’enquête criminelle.

 

Un rapport complet rédigé par RSF et The Shift News détaille les préoccupations liée à la gestion du dossier par les autorités maltaises immédiatement après l’assassinat de Daphne Caruana Galizia, dont des ingérences de la police ayant sérieusement compromis l’avancée de l’enquête. Des révélations supplémentaires ont émergé de l’enquête publique en cours, qui a débuté en décembre 2019.

 

Après avoir chuté de 34 places depuis 2016, Malte occupe désormais le 81e rang sur 180 pays dans le Classement mondial de la liberté de la presse 2020 établi par RSF.