Actualités

4 mai 2015 - Mis à jour le 20 janvier 2016

RSF demande à John Kerry d'aborder la question de la sécurité des journalistes avec les autorités kenyanes


Le secrétaire d'Etat américain John Kerry, est en visite au Kenya jusqu'au 5 mai. A l'agenda de ses rencontres avec le président Uhuru Kenyatta, les questions sécuritaires de la lutte contre les Shebabs mais également la situation des droits de l'homme dans le pays. Cette visite intervient quelques jours à peine après le violent assassinat du journaliste John Kituyi et alors que les observateurs locaux témoignent d'une inquiétante dégradation de la liberté de l'information au cours des derniers mois. "Reporters sans frontières appelle le secrétaire d'Etat américain à aborder les questions de la sécurité des journalistes et de la liberté de l’information, qui ne doivent pas être subordonnées aux préoccupations sécuritaires," déclare Lucie Morillon, directrice des programmes de Reporters sans frontières, "L'assassinat récent du journaliste John Kituyi a particulièrement choqué la profession. Nous demandons aux autorités kényanes d’envoyer un message fort en exprimant très clairement que les attaques, les menaces ou les crimes commis contre les journalistes ne resteront pas impunis et que leurs auteurs seront traduits en justice." Le 30 avril dernier au soir, John Kituyi a été violemment agressé par des assaillants inconnus alors qu'il rentrait chez lui dans la banlieue de Eldoret, à l'ouest du pays. Il est mort de ses blessures à l'hôpital plus tard dans la nuit. Les agresseurs ne lui ont volé que son téléphone portable sans s'intéresser à son portefeuille, ce qui laisse à penser qu'il ne s'agit pas d'un acte purement criminel mais que le journaliste était délibérément visé. Selon des proches il aurait récemment reçu plusieurs menaces en lien avec des reportages publiés dans son magazine. Il avait notamment récemment publié un article relatant les interférences des autorités auprès des témoins du procès du vice-président William Ruto devant la Cour pénale internationale pour les violences post-électorales de 2007. John Kituyi, un journaliste chevronné de la presse kényane avait été pendant longtemps correspondant pour le Standard Newspaper avant de fonder The Mirror, un journal régional connu qui publiait fréquemment des articles d'investigation. Selon le Kenya Correspondent Association, que Kituyi avait contribué à fonder, le Kenya connaît une dangereuse érosion de la liberté de la presse depuis quelques années, qui se traduit par un renforcement des menaces et des attaques contre les journalistes, sanctionnées par une impunité préoccupante. Le Kenya est classé à la 100e place sur 180 pays, dans le Classement 2015 de la liberté de la presse établi par Reporters sans frontières. Photo: John Kituyi, nation.co.ke