Actualités

11 mars 2021 - Mis à jour le 12 mars 2021

RSF agrandit sa bibliothèque numérique contre la censure au Belarus et au Brésil

À l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la cybercensure, célébrée le 12 mars, Reporters sans frontières (RSF) inaugure deux nouvelles salles dans sa « Bibliothèque libre » sur Minecraft. Celles-ci contiennent des articles censurés en provenance du Bélarus et du Brésil qui deviennent ainsi accessibles à tous.


La “Bibliothèque libre” de RSF s'agrandit. Lancé il y a un an, l’outil permet au grand public d’accéder,  via Minecraft, à des articles censurés. Dans les États où les sites internet, les blogs et la presse libre sont strictement limités, ce jeu vidéo reste accessible à tous et avec lui  la “Bibliothèque libre” de RSF qui met à disposition des joueurs, où qu’ils soient sur la planète, des livres renfermant des articles censurés dans leur pays d’origine. Cette bibliothèque virtuelle qui comprenait jusqu’à présent des contenus provenant d’Arabie saoudite, d’Égypte, du Mexique, de Russie et du Vietnam s’étend désormais à deux nouveaux États : le Bélarus et le Brésil. Les contenus sont consultables en anglais et dans les langues maternelles des auteurs.


“Au Bélarus comme au Brésil, il devient de plus en plus difficile pour les citoyens de s’informer librement, déplore le secrétaire général de RSF, Christophe Deloire. Depuis le début des manifestations dénonçant la fraude électorale au Belarus, le gouvernement réprime sévèrement le travail des journalistes, alors qu’au Brésil les poursuites abusives contre les médias et le climat détestable entretenu au plus haut niveau de l’Etat contre les médias portent gravement atteinte à la liberté de la presse. En mettant à la disposition des articles bloqués dans ces pays, la ‘Bibliothèque libre’  de RSF redonne la possibilité au plus grand nombre d’accéder de nouveau à une information fiable et diverse.”


Des blocages au Bélarus, de la censure au Brésil


Au Bélarus,  où la télévision et la plupart des médias papiers sont verrouillés par le régime, seuls des sites d’information en ligne ou des médias en exil parviennent à diffuser des informations indépendantes, mais leurs contenus sont régulièrement censurés par les autorités. La ‘Bibliothèque libre’ de RSF publie notamment des articles du portail d’information indépendant Charter 97, bloqué au Bélarus depuis le 24 janvier 2018. Le site y documente la répression exercée à l’encontre des journalistes depuis le début des manifestations contre la réélection contestée du président Alexandre Loukachenko, en août 2020.


Au Brésil,  qui est l’un des pays les plus dangereux pour les journalistes en Amérique latine, les reporters sont confrontés à des discours de haine, à la désinformation et à la violence depuis l’élection du président Jair Bolsonaro en 2018. Dans la ‘Bibliothèque libre’, RSF publie des rapports des journaux indépendants en ligne Grupo Gente Nova (GGN) et The Intercept. Les deux médias ont vu certains de leurs articles censurés par des décisions de justice alors qu’ils dénonçaient les activités suspectes de la plus grande banque d’investissement d’Amérique latine, BTG Pactual, ou pointaient des relations troubles entre un responsable politique et les magistrats de l’autorité électorale dans l’État d’Amazonas.


Plus de 300 000 téléchargements


Avec plus de 126 millions de joueurs chaque mois, Minecraft est l’un des jeux vidéo les plus populaires au monde. La “Bibliothèque libre”, pensée par l’agence de création allemande DDB, y a acquis une grande notoriété au cours de l’année écoulée : depuis son inauguration, le 12 mars 2020, plus de 20 millions de joueurs de 165 pays l’ont utilisée pour s’informer sur la situation de la liberté de la presse dans le monde.


L’outil est accessible via Minecraft par l'adresse du serveur : visit.uncensoredlibrary.com et peut être téléchargé sur le site dédié www.uncensoredlibrary.com et hébergé sur un serveur propre. Relayée sur les réseaux sociaux via le hashtag  #TruthFindsAWay, la bibliothèque a été téléchargée par plus de 300 000 personnes, rendant toute censure quasiment impossible.


L’inauguration des nouvelles salles est accompagnée par un vernissage en ligne. Le fondateur du studio Blockworks, James Delaney, prendra la parole, ainsi que des journalistes brésiliens qui parleront de leur expérience de la censure dans leur pays. Les interventions seront suivies d’une visite virtuelle des salles à l’intérieur du jeu Minecraft. Le vernissage aura lieu le 12 mars à 16 heures sur la plateforme en ligne BigBlueButton. Vous pouvez vous inscrire ici.

 

L'évenement sera également diffusé en direct sur les plateformes des réseaux sociaux de Reporters sans frontières.