Actualités

6 avril 2017 - Mis à jour le 6 juin 2017

Reporters sans frontières (RSF) ouvre à Taipei son premier bureau en Asie

L'association de défense de la liberté de la presse Reporters sans frontières (RSF) est fière d'annoncer l'ouverture à Taipei de son premier bureau en Asie. RSF est une association indépendante internationale dotée du statut consultatif à l'Organisation des nations unies (ONU), l'Unesco et le Conseil de l'Europe.

Créée il y a plus de 30 ans, l'association, dont le siège est à Paris, appuie son action sur 11 bureaux régionaux (Berlin, Bruxelles, Genève, Helsinki, Londres, Madrid, Rio de Janeiro, Stockholm, Tunis, Vienne et Washington) et un réseau de correspondants dans 130 pays. Le bureau de Taipei couvrira principalement l'Asie du nord : Chine, Hong Kong, Taïwan, Japon, Corée du nord, Corée du sud et Mongolie.

"L'ouverture d'un bureau en Asie s'inscrit dans la dynamique actuelle de développement international de RSF. Le bureau de Taipei nous permettra de mieux répondre aux défis qui pèsent sur la liberté des médias, dans une région qui a de plus en plus d'influence à l'échelle mondiale", explique Christophe Deloire, secrétaire général de RSF. “Le choix de Taïwan prend en compte sa position centrale et la qualité de ses services logistiques, mais aussi le fait que l'île est numéro un en Asie dans notre index de la liberté de la presse."

Un relais stratégique pour défendre la liberté de l'information

En première ligne pour défendre la liberté de l'information, RSF alterne interventions publiques et actions auprès des gouvernements et des instances internationales. Le bureau de Taïpei offre à l'association un relais supplémentaire pour exercer son influence et renforcer ses actions de terrain: plaidoyers pour la défense des droits de la presse, campagnes de sensibilisation du grand public, assistance financière et juridique aux journalistes, actions de formation dans des domaines sensibles tels que la cyber-sécurité.

RSF annonce le recrutement de Cédric Alviani au poste de directeur du bureau de Taipei, sous l'autorité du siège de l'association à Paris. Cédric Alviani, de nationalité française, est diplômé de l'école de journalisme de Strasbourg (CUEJ) et vit en Asie depuis 18 ans. D'abord chargé du service audiovisuel à l'Ambassade de France en Thaïlande, il s'est installé à Taipei en 2000 pour une mission de quatre ans comme Attaché de coopération pour le ministère français des Affaires étrangères. En 2005, il a fondé le Festival du Film européen de Taïwan (TEFF) et, de 2010 à 2012, a exercé la fonction de directeur général de la Chambre de commerce et d'industrie France Taïwan (CCIFT).

“Cédric dispose de toutes les compétences nécessaires au développement des activités de notre association en Asie ,” explique Ronny Rubin, chargé de développement international à RSF, citant notamment "son expérience dans les domaines de la gestion et du développement et sa connaissance de terrain des pays asiatiques".

Les efforts de développement de RSF en Asie bénéficient aussi du soutien de Wu’er Kaixi, ardent défenseur des droits de l'homme et de la liberté d'information basé à Taipei. Wu'er Kaixi a grandement contribué à la mise en place du bureau de Taipei et l'assistera désormais dans sa stratégie de développement international. Wu'er Kaixi, d'origine chinoise, est aussi membre du Conseil émérite de RSF, composé de personnalités de stature internationale telles que Shirin Ebadi, Prix Nobel de la paix, Wole Soyinka, Prix Nobel de littérature, la secrétaire générale de l'Organisation de la Francophonie Michaelle Jean, et des journalistes et écrivains réputés tels que Adam Michnik, Taslima Nasreen et Roberto Saviano.