Actualités

11 mai 2018

RDC: RSF et JED dénoncent une hausse des violences contre les journalistes au Kasaï

Des journalistes en RD Congo portant des dossards distribués par JED ©John Bompengo/Radio Okapi
Reporters sans frontières (RSF) se joint à l'organisation congolaise Journaliste en Danger (JED) pour demander au gouverneur du Kasaï de mettre un terme aux violences qui se multiplient contre les journalistes.

Dans une lettre adressée mardi 8 mai 2018 au gouverneur du Kasaï Central, Denis Kambayi, Journaliste en danger (JED) exprime sa “profonde préoccupation” face à la recrudescence des attaques contre les journalistes, commises par des membres de son service de sécurité.


Selon des informations recueillies par l’organisation partenaire de RSF en République démocratique du Congo (RDC), quatre journalistes de radios locales ont été pris à partie par les gardes du corps du gouverneur, lors d’une audience publique au Palais de justice le 3 mai dernier, avant d’être emmenés au commissariat de police où ils ont été détenus pendant plusieurs heures. Quelques jours plus tôt, trois autres journalistes locaux, qui avaient été invités à assister à une conférence du gouverneur de la province, ont été violemment agressés par ses gardes du corps. Depuis, ils continuent de recevoir des appels les menaçant de mort. Le lendemain, le samedi 28 avril, la journaliste Elisée Lusamba, qui couvrait une manifestation à laquelle le gouverneur de province était invité, a également été violemment brutalisée par un des gardes du corps du gouverneur.


RSF se joint à JED pour demander au au gouverneur Denis Kambayi de s’engager personnellement à mettre un terme à ces attaques inacceptables.


La République démocratique du Congo conserve sa 154e place sur 180 dans l’édition 2018 du Classement mondial de la liberté de la presse de RSF.