Actualités

12 juin 2013 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Le secrétaire général de RSF se rend à Athènes après la fermeture des chaînes ERT


Le secrétaire général de Reporters sans frontières, Christophe Deloire, se rend à Athènes ce mercredi 12 juin 2013 pour rencontrer les journalistes grecs, notamment des représentants du groupe de télévision ERT, dont trois chaînes ont été suspendues brutalement par le gouvernement mardi soir. Christophe Deloire tiendra une conférence de presse sur la situation de la liberté de l'information en Grèce le jeudi 13 juin à 11 heures (10 heures, heure française) devant les locaux du groupe ERT. Des rendez-vous sont également prévus avec Dimitris Trimis du syndicat des journalistes EYSEA, Theodora Oikonomudes de la radio alternative citoyenne Radiobubble, ainsi qu'avec Kostas Vaxevanis, journaliste poursuivi pour avoir publié une partie de la "liste Lagarde", et Lefteris Xaralambopoulos, menacé de mort suite à ses investigations sur la contrebande du pétrole. Par ailleurs, un entretien a été sollicité auprès du ministre de l'information. RSF a exprimé sa sidération et sa consternation après la mise en éxecution d'une décision aberrante. En trois ans, la Grèce a perdu près de 50 places au classement de la liberté de la presse publié par Reporters sans frontières, une chute record sur une période aussi courte pour un pays de l'Union Européenne. En cause notamment, les violences infligées en toute impunité aux journalistes couvrant les manifestations contre l'austérité et le climat délétère pour les acteurs de l'information savamment entretenu par les néo-nazis du parti Aube Dorée. Dans ce contexte, la fermeture des chaînes ERT porte un coup critique au pluralisme et à liberté de l'information en Grèce.