Actualités

15 mai 2002 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Le secrétaire général de Reporters sans frontières interdit d'accès à la Turquie


Les autorités turques ont décidé d'interdire l'accès au territoire de la Turquie à Robert Ménard, secrétaire général de Reporters sans frontières, suite à la demande exprimée par l'organisation de rencontrer des autorités civiles et militaires et d'organiser une conférence de presse à Istanbul.
La conseillère de presse de l'Ambassade de Turquie à Paris vient d'apprendre à Robert Ménard, secrétaire général de RSF, que "les autorités compétentes ont décidé de vous interdire l'accès au territoire de la Turquie. Cette décision prend effet immédiatement". Cette réaction fait suite à la demande exprimée par RSF de rencontrer des autorités civiles et militaires et d'organiser une conférence de presse, vendredi le 17 mai 2002 à Istanbul, pour expliquer à nouveau les raisons pour lesquelles Hüseyin Kivrikoglu a été inclus dans la liste des trente-huit prédateurs de la liberté de la presse. RSF juge cette attitude affligeante. Elle traduit l'incapacité des autorités turques à dialoguer avec une organisation indépendante. De plus, elle témoigne du chemin qu'il reste encore à parcourir pour que ces mêmes autorités fonctionnent à l'unisson des Etats démocratiques. Cette décision n'empêchera pas RSF de continuer à dénoncer les manquements réguliers à la liberté de la presse en Turquie.