Actualités

16 septembre 2019 - Mis à jour le 17 septembre 2019

Le prix suédois Per Anger attribué à une jeune journaliste afghane

La journaliste Najwa Alimi, nominée par la section suédoise de Reporters sans frontières (RSF), a reçu le prix Per Anger pour son combat pour la liberté d'expression et les droits des femmes. Le prix Per Anger est le prix international du gouvernement suédois pour les droits de l'Homme et la démocratie, décerné par le Living History Forum.

Je veux démontrer que les femmes peuvent travailler dans un secteur considéré comme inaccessible pour elles. J’ai réalisé que le journalisme était le moyen le plus rapide de toucher toutes les femmes d’Afghanistan et qu’il pouvait servir de tremplin pour lutter pour la défense de leurs droits ”, a déclaré Najwa Alimi.

L’Afghanistan est l’un des pays les plus dangereux au monde pour les journalistes, mais aussi pour les femmes en général. Najwa Alimi a 25 ans et elle travaille actuellement comme reporter pour la chaîne de télévision afghane Zan TV, la seule chaîne du pays à n'employer que des femmes journalistes et rédacteurs en chef. Elle s'est faite un nom en tant que journaliste grâce à son courage, n’hésitant pas à aborder des sujets tabous comme par exemple la vulnérabilité sociale, l’exclusion, la toxicomanie ou les droits des femmes.

Najwa Alimi a été blessée par balle et menacée parce qu’elle est journaliste. Elle continue malgré tout à lutter pour que les droits des femmes soient vus et entendus. Cela demande un grand courage. Najwa Alimi donne de l'espoir à une nouvelle génération de filles et de garçons afghans”, a déclaré Ingrid Lomfors, directrice du Living History Forum et présidente du jury du Prix Per Anger.

La condition des femmes en Afghanistan s'améliore, mais les progrès sont lents et beaucoup de femmes sont encore victimes de violence et de discrimination. De plus en plus de femmes entrent sur le marché du travail, mais le harcèlement et le manque d'éducation constituent toujours des obstacles majeurs pour beaucoup d'entre elles. L'année dernière, 14 journalistes ont été tués, plus que dans n'importe quel autre pays du monde. Depuis le début de l’année 2019, quatre journalistes ont été tués. À mesure que le nombre de femmes journalistes augmente et prend de la place, la menace à leur encontre s’intensifie.

“ Recevoir le Prix Per Anger me rend encore plus forte, me conforte sur le fait d’être sur la bonne voie, me pousse à continuer à faire ce que je fais et à travailler encore plus ” a déclaré Najwa Alimi.

Najwa Alimi a été nominée pour le prix Per Anger par RSF Suède, la section suédoise de Reporters sans frontières. En 2017, Reporters sans frontières a ouvert le premier centre de protection des femmes journalistes en Afghanistan, le Comité pour la protection des femmes journalistes afghanes (CPAWJ), qui apporte son soutien aux femmes travaillant dans les médias en Afghanistan.

“ Ce prix arrive au bon moment. Dans les négociations de paix en cours, il ne faut pas sous-estimer l’importance de la protection des journalistes et des droits des femmes pour obtenir des résultats durables qui bénéficieront à tout l’Afghanistan ”. Selon Erik Halkjaer, président de RSF Suède, il est nécessaire que davantage de journalistes, comme Najwa Alimi, mettent en lumière les violations souvent brutales et extrêmes de la liberté de la presse et des droits des femmes.

********

Le 17 octobre, Najwa Alimi recevra le Prix Per Anger lors d'une cérémonie qui se tiendra au grand théâtre Göta Lejon à Stockholm. Le prix lui sera remis par la ministre suédoise de la Culture et de la Démocratie, Amanda Lind. La lauréate sera disponible pour des interviews à Stockholm les 14 et 16 octobre.

Le prix Per Anger est le prix international du gouvernement suédois pour les droits de l’homme et la démocratie. Le prix a été créé en 2004 pour attirer l'attention sur l'excellent travail du diplomate Per Anger pendant la Seconde Guerre mondiale. Le gouvernement a demandé au Living History Forum d'attribuer le prix chaque année.

Neuf organisations internationales ont participé à la sélection des candidats au Prix Per Anger: Afrikagrupperna, Amnesty International, Défenseurs des droits civils, Diakonia, CIJ Suède (section suédoise de la Commission internationale de juristes), Kvinna till kvinna, RSF Suède (section suédoise de Reporters sans Frontières), l’Église de Suède et le PEN suédois.

Pour plus d'information, vous pouvez contacter :

Le service de presse du Living History  au +46 70-259 38 19 ou press(a)levandehistoria.se.

Anna Widmark, directrice de RSF Suède, au +46 72-308 05 23 ou à reportrarutangranser(a)rsf.org

De plus amples informations sur le prix Per Anger sont disponibles sur www.livinghistory.se et sur le travail de RSF en Afghanistan sur www.rsf.org/fr/afghanistan.