Actualités

4 mai 2021 - Mis à jour le 5 mai 2021

Le Prix de la liberté de la presse de RSF Suède attribué à un site d’information hongrois

Veronika Munk - Photo telex.hu
Le lauréat 2021 du Prix pour la liberté de la presse de la section suédoise de Reporters sans frontières (RSF) est le site d’information hongrois telex.hu. La cérémonie de remise a eu lieu lors d’un webinaire qui s’est tenu à Stockholm.

Le site d’information hongrois telex.hu a remporté, le 3 mai dernier, le Prix de la liberté de la presse de RSF Suède, qui distingue des journalistes pour leur courage et leur indépendance - des qualités qui incarnent les idéaux du journalisme que défend l’organisation, selon les mots de son secrétaire général, Christophe Deloire. Or ce sont précisément celles qui caractérisent les salariés de ce nouveau média, qui a réussi à imposer une ligne éditoriale impartiale dans un pays où la liberté de la presse est de plus en plus compromise.


« S’il y a une chose dont nous avons besoin en ces temps difficiles pour la liberté de la presse dans l’Union européenne, ce sont plus de journalistes courageux et engagés, qui osent s’élever contre les régimes autoritaires, la corruption, le crime organisé, la désinformation, et la haine et les menaces sur les plateformes de réseaux sociaux, déclare le directeur de RSF Suède, Erik Halkjaer. Les journalistes du site d’information telex.hu sont de cette trempe. Ils ont pris les choses en main, ont rassemblé des fonds grâce à une plateforme de financement participatif et lancé un journal dans l’un des pires pays d’Europe en termes de liberté de la presse. En à peine six mois, ils ont atteint 40 000 abonnés, 700 000 visiteurs quotidiens sur leur site et ont gagné le soutien de la population hongroise, qui voit son accès à un journalisme indépendant et d’investigation se réduire de jour en jour. »


Au cours des dix dernières années, la liberté de la presse s’est progressivement dégradée en Hongrie, qui occupe aujourd’hui la 92e place sur 180 pays au Classement mondial de la liberté de la presse de RSF. De fait, le Premier ministre Viktor Orbán et son parti national conservateur Fidesz ont peu à peu pris le contrôle des médias indépendants. En juillet 2020, Szabolcs Dull, le rédacteur en chef du principal site d’information hongrois, index.hu, a été licencié par le nouveau propriétaire du média, un proche d’Orbán. En signe de protestation, c’est toute la rédaction qui a démissionné et qui a lancé le site telex.hu, financé par ses lecteurs.


« Si nous avons quitté Index, c’est parce que nous sentions que notre indépendance était menacée, déclare la co-rédactrice en chef de telex.hu, Veronika Munk. Il fallait trouver un moyen de rester ensemble, de créer un site d’information impartial et indépendant par rapport aux oligarques et aux politiciens – un site qui, tout simplement, nous appartenait vraiment. S’unir pour quelque chose en laquelle nous croyons, à l’intention d’une société que nous aimons, c’est assez unique. »


Telex.hu est la plus importante source d’information indépendante et financée par ses lecteurs en Hongrie. Le site a notamment révélé que le gouvernement, avec l’aide des ambassadeurs du pays, espionne les journalistes travaillant à l’étranger, qui figurent sur une liste noire.


Un prix de la liberté de la presse justifié


C’est parce qu’il a osé se lancer, grâce au financement participatif, en tant que site d’information indépendant et impartial en Hongrie que RSF Suède a élu telex.hu lauréat du Prix de la liberté de la presse. En Hongrie, le gouvernement porte atteinte à la liberté de la presse depuis de nombreuses années. Dans un pays qui, en 15 ans, a chuté de 82 places au Classement mondial de la liberté de la presse de RSF et où 80 % des médias sont contrôlés par le gouvernement, cette courageuse initiative méritait d’être reconnue et saluée.