Actualités

12 novembre 2019 - Mis à jour le 2 décembre 2019

Le journaliste philippin Dindo Generoso abattu pour avoir dénoncé des malversations liées aux jeux d’argent

Les images de télésurveillance ont permis de retracer le parcours du tireur qui a abattu Dindo Generoso (Photos : Negros Oriental Police Provincial Office / Twitter).
Commentateur radio basé Dumaguete, la capitale du Negros Oriental, au centre des Philippines, il a été tué de plusieurs balles le matin du 7 novembre dernier. Reporters sans frontières (RSF) encourage les forces de police à mener leur enquête à terme et à présenter tous les coupables devant la justice.

Il a été abattu sur le chemin des studios de dyEM 96.7 Bai Radio, où il y présentait une émission quotidienne. Le 7 novembre au matin, au volant de sa voiture, le commentateur radio Dindo Generoso a été visé de sept balles par deux tueurs à moto. Il est mort sur le coup. 


Alors que la police provinciale avait d’abord envisagé un mobile lié à un litige familial, l’étude des enregistrements de vidéosurveillance ont permis de retracer l’itinéraire des tueurs à moto, dont l’un a été vu descendre d’un pick-up avant d’enfourcher le deux-roues. Le véhicule en question, retrouvé bâché en banlieue de Dumaguete, appartient à un bookmaker nommé Tomasino Aledro, opérateur de la “Small Town Lottery”, un système de paris très populaire aux Philippines.


Inspiré du jeu d’argent traditionnel du jueteng, ce système draine d’énormes sommes d’argent et donne lieu à de multiples malversations. C'est particulièrement le cas dans la province du Negros Oriental, ce que Dindo Generoso documentait et dénonçait avec véhémence au micro de son émission de radio. 


“Nous saluons les progrès rapides effectués par les enquêteurs pour retrouver les auteurs et les commanditaires de l'effroyable meurtre de Dindo Generoso, déclare Daniel Bastard, responsable du bureau Asie-Pacifique de RSF. Il s’agit maintenant de s’assurer que les criminels seront tous confondus et présentés à la justice, afin de briser le cycle d’impunité qui caractérise trop souvent les crimes commis contre les journalistes philippins.”


Le directeur de la police provinciale, le colonel Julian Entoma, a affirmé à la presse que ses services ont identifié trois autres suspects, dont le beau-frère de Tomasino Aledro, Teddy Salaw, ainsi que deux complices auxiliaires de police, Glenn Corsame et Roher Rubio. Seuls les deux premiers ont pour l’heure été interpellés.


L’assassinat de Dindo Generoso rappelle tristement celui d’un autre commentateur radio basé à Dumaguete, Edmund Sestoso, abattu lui aussi au volant de sa voiture par un individu à moto, en mai 2018. Son meurtre est à ce jour resté impuni. 


Les Philippines se classent à la 134e position sur 180 pays dans le Classement mondial de la liberté de la presse 2018.