Actualités

3 avril 2013 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Le blogueur Asif Mohiuddin arrêté par la Detective Branch


Le blogueur Asif Mohiuddin, cible des islamistes et des autorités bangladaises, a été arrêté le 3 avril 2013 à Dacca, par la Detective Branch, qui l’interroge actuellement sur ses récentes publications. Il pourrait être déferré devant un juge de Dacca dès le 4 avril. “Nous appelons les autorités bangladaises à procéder à la remise en liberté immédiate et sans conditions d’Asif Mohiuddin. Après une agression subie en janvier dernier, l’état de santé critique du blogueur requiert des soins médicaux quotidiens. La prolongation de sa détention est en contradiction directe avec les propos de la Detective Branch, qui nous a assuré de son ‘bon traitement’ en détention, alors que les conditions d’hygiène et d’accès aux soins y sont déplorables”, a déclaré Reporters sans frontières. “Cette traque effrénée menée par les autorités contre les blogueurs athées, résulte d’une volonté politique de limiter la liberté d’expression et de renforcer la censure au nom du blasphème. L’annonce du ministère de l’intérieur de l’arrestation prochaine de sept autres blogueurs constitue un acte de dissuasion à l’encontre des acteurs de l’information, inacceptable et contraire à toutes les libertés fondamentales que nous défendons”, a ajouté l’organisation. Jointe au téléphone par Reporters sans frontières, la Detective Branch a déclaré qu’Asif Mohiuddin serait maintenu en détention jusqu’à ce qu’il soit déféré devant un juge, possiblement le 4 avril, à midi. Il ne dispose pour l’heure d’aucun avocat. Militant athée, Asif Mohiuddin a été arrêté pour avoir tenu sur son blog (http://www.somewhereinblog.net/blog/realAsifM), bloqué le 21 mars par la Bangladesh Telecommunication Regulatory Commission (BTRC), des propos “anti-religieux”. Cette arrestation fait suite à la création, le 13 mars, d’une Commission, placée sous l’autorité du cabinet du Premier ministre, chargée d’identifier et de poursuivre les blogueurs auteurs de propos jugés “blasphématoires”. Le 23 mars, Asif Mohiuddin avait déjà été convoqué par le Service des enquêtes de la police de Dacca, qui lui avait posé des questions sur son blog.  Cette dernière arrestation intervient au lendemain de celle de trois autres blogueurs, Subrata Adhikari Shuvo, Mashiur Rahman Biplob et Rasel Parvez, pour des motifs similaires. Le 14 janvier, Asif Mohiuddin avait fait l’objet d’une tentative de meurtre. Un mois plus tard, le 15 février 2013, le blogueur Ahmed Rajib Haider, a été retrouvé mort, égorgé, dans une rue de Dacca.