Actualités

24 décembre 2002 - Mis à jour le 20 janvier 2016

L'armée indienne innocente le journalise Ifthikhar Gilani détenu depuis plus de six mois


Le 23 décembre 2002, un haut responsable des services secrets militaires a innocenté le journaliste cachemiri Iftikhar Gilani devant la juge de New Delhi qui instruit le dossier. L'officier a affirmé que les documents saisis par la police sur l'ordinateur du journaliste du Kashmir Times n'étaient "ni secrets, ni une menace à la sécurité nationale". Reporters sans frontières réitère sa demande de libération immédiate de Iftikhar Gilani. Dans une lettre adressée à L. K. Advani, ministre fédéral de l'Intérieur et vice-Premier ministre, Reporters sans frontières a exigé des explications officielles des autorités sur le comportement de la police qui a menti et a présenté de faux documents devant la cour. "Le gouvernement doit également considérer dans les meilleurs délais d'accorder une compensation à Iftikhar Gilani qui a été victime d'une détention abusive pour sanctionner sa couverture critique de la politique indienne au Cachemire", a affirmé l'organisation. Le 23 décembre, O. S. Lochab, directeur général des services secrets militaires indiens, a été entendu par la juge Sangita Dhingra Sehgal de la cour métropolitaine de New Delhi à propos des documents trouvés dans l'ordinateur de Iftikhar Gilani, chef du bureau du quotidien Kashmir Times à New Delhi. L'officier a confirmé que ses services ont transmis le 12 décembre une lettre au ministère de l'Intérieur dans laquelle il est affirmé que les documents en possession du journaliste, sur la position des troupes et des forces paramilitaires indiennes au Cachemire, étaient disponibles librement sur Internet. Selon O. S. Lochab, le journaliste n'est pas un espion. La police a affirmé ne pas avoir reçu cette lettre. La juge a demandé au gouvernement de clarifier sa position sur cette affaire, lors de la prochaine audience du 3 janvier. Le 9 juin 2002, la police a arrêté Iftikhar Gilani à New Delhi. Le 7 septembre, le journaliste, également correspondant du quotidien pakistanais The Nation en Inde, a été inculpé pour "espionnage militaire" au profit du Pakistan. Iftikhar Gilani, détenu depuis six mois dans la prison de Tihar, a toujours clamé son innocence.