Actualités

17 juillet 2017 - Mis à jour le 26 juillet 2017

La présidente de Taïwan Tsai Ing-wen reçoit Christophe Deloire, secrétaire général de RSF

Le secrétaire général de Reporters sans frontières (RSF), Christophe Deloire, a été reçu ce 17 juillet par la présidente taïwanaise Tsai Ing-wen, en présence de Shirin Ebadi, prix Nobel de la paix 2003 et du militant chinois Wu’er Kaixi, membres du Conseil émérite de RSF.

Lors d’un entretien avec la présidente taïwanaise Tsai Ing-wen, le 17 juillet, le secrétaire général de Reporters sans frontières (RSF) Christophe Deloire a encouragé Taipei à approfondir et promouvoir son modèle de liberté de la presse. La présidente considère l’ouverture d’un bureau de l’organisation à Taipei comme “très positive”. De son cote, RSF a salué les propos de Tsai Ing-wen, qui a fait office d’exception parmi les dirigeants en présentant ses condoléances pour la mort de Liu Xiaobo, prix Nobel de la paix emprisonné par Pékin, et en encourageant le peuple chinois à poursuivre son rêve démocratique.

Alors que Taïwan célèbre le trentième anniversaire de la levée de la loi martiale, l’île occupe la première place au Classement mondial de la liberté de la presse pour l’Asie, déclare Christophe Deloire, secrétaire général de RSF. Nous espérons que ce “laboratoire de liberté” sera un exemple pour le reste du continent, dans un contexte global de recul de la liberté de la presse. Pour cela, Taïwan doit résister aux atteintes à l’indépendance de ses journalistes, notamment celles diligentées sous l’influence de Pékin, et améliorer son propre cadre légal.”

La délégation de RSF, composée également de Shirin Ebadi, prix Nobel de la paix 2003, de Wu’er Kaixi, figure du mouvement de Tiananmen en 1989, et de Cédric Alviani, directeur du nouveau bureau de RSF à Taipei, a été reçue en outre par le ministre des Affaires étrangères Tawei Lee, la vice-ministre de la Culture Hsiao-Ching Ting ainsi que des parlementaires et des représentants d’associations locales de défense des droits civils et des droits de l’homme.

En avril dernier, RSF a ouvert à Taipei son premier bureau en Asie pour couvrir la Chine, Hong Kong, Taïwan, le Japon, la Corée du Nord, la Corée du Sud et la Mongolie. Cette décision a été prise pour permettre à l’association de mieux répondre aux défis qui pèsent sur la liberté des médias, dans une région qui a de plus en plus d'influence à l'échelle mondiale. Le choix de Taïwan avait pris en compte le fait que l’île, 45ème au niveau mondial, est numéro un en Asie dans l’index RSF de la liberté de la presse.

RSF est une association indépendante internationale dotée du statut consultatif à l'ONU et à l'UNESCO. Créée il y a plus de 30 ans, l'association, dont le siège est à Paris, appuie son action sur 12 bureaux et sections (Berlin, Bruxelles, Genève, Helsinki, Londres, Madrid, Rio de Janeiro, Stockholm, Tunis, Taipei, Vienne et Washington) et un réseau de correspondants dans 130 pays.

Christophe Deloire, Shirin Ebadi, Wu’er Kaixi et le directeur du bureau de RSF à Taipei, Cédric Alviani, doivent se rendre mercredi à Séoul (Corée du sud), puis vendredi à Tokyo (Japon), pour une série d’entretiens officiels et de rencontres avec la presse et les correspondants de presse étrangers.