Actualités

6 juin 2016

La journaliste somalienne Sagal Salad Osman assassinée

Soldats et journalistes sur le lieu d'un attentat à Mogadiscio, 11 avril 2016 - MOHAMED ABDIWAHAB / AFP
Reporters sans frontières (RSF) est profondément choquée par l’assassinat de Sagal Salad Osman, journaliste somalienne du média d’Etat Radio Mogadiscio, abattue dimanche 5 juin dans la capitale du pays. L’organisation demande aux autorités somaliennes l’ouverture d’une enquête afin que les coupables soient rapidement identifiés et jugés.

Productrice et présentatrice pour la radio nationale de Mogadiscio, la journaliste Sagal Salad Osman a été tuée par des hommes armés non-identifiés alors qu’elle se trouvait dans le quartier d’Hodon aux alentours de l’université. L’assassinat n’a pas été revendiqué mais les soupçons se portent sur la milice islamiste Al-Shabaab qui sème la terreur parmi les journalistes de la région.

Sagal Salad Osman


Les membres du groupe terroriste n’en seraient pas à leur coup d’essai : le dernier assassinat remonte au mois de décembre pendant lequel une autre journaliste de Radio Mogadiscio avait été tuée dans un attentat à la voiture piégée. En septembre, un reporter avait également été abattu par des individus non-identifiés.

“Sagal Salad Osman vient ajouter son nom à la longue liste des journalistes somaliens assassinés ces dernières années, déplore Reporters sans frontières. Il est nécessaire que le gouvernement somalien réagisse face au terrorisme et à la violence inouïe qui minent le pays. Nous demandons aux autorités somaliennes de mener une enquête rapide et approfondie qui permette de faire toute la lumière sur cette affaire et de traduire les auteurs de ce crime odieux devant la justice.”


La Somalie est classée 167ème sur 180 pays au Classement de la liberté de la presse établi par RSF en 2016.