Actualités

21 juin 2019

Géorgie : de nombreux journalistes blessés en marge d’une manifestation

Crédit : Vano SHLAMOV / AFP
Reporters sans frontières (RSF) condamne fermement les violences subies par les journalistes en marge d’une manifestation qui a tourné à l’émeute, le 20 juin à Tbilissi. L’organisation demande aux autorités de faire toute la lumière sur ces agressions et renoncer à tout usage excessif de la force.

De nombreux journalistes ont été blessés lors des heurts entre manifestants et policiers, dans la soirée du 20 juin à Tbilissi, la capitale géorgienne. L’organisation Charte éthique des journalistes recense une trentaine de victimes parmi les professionnels et collaborateurs des médias, dont au moins deux ont nécessité une intervention chirurgicale d’urgence. La plupart d’entre eux ont été touchés par des balles en caoutchouc tirées par la police : le photographe Gouram Mouradov a même été touché une dizaine de fois. Quelques-uns ont été malmenés par des manifestants. La correspondante de Reuters Maka Antidze a eu une côte cassée par un morceau de brique.

“La presse a été confrontée à une violence inacceptable, souligne Johann Bihr, responsable du bureau Europe de l’est et Asie centrale de RSF. Il est essentiel que des enquêtes complètes et impartiales soient menées sur chacun de ces incidents, et que des instructions claires soient données aux forces de l’ordre pour éviter à l’avenir un tel usage disproportionné de la force contre les journalistes.”

Aux cris de “Ne me tire pas dessus”, des journalistes géorgiens ont réclamé justice pour leurs collègues blessés devant le ministère de l’Intérieur, ce 21 juin.

Des milliers de manifestants s’étaient rassemblés devant le parlement géorgien, dans la soirée du 20 juin, pour protester contre l’intervention d’un député russe dans son enceinte. Celui-ci s’était adressé à ses homologues depuis le siège du président de l’assemblée, dans le cadre d’un forum interparlementaire sur l'orthodoxie. La situation a dégénéré vers minuit, lorsque certains manifestants ont tenté de pénétrer dans le parlement. La police a fait usage de balles en caoutchouc, de gaz lacrymogène et de canons à eau contre la foule. D’après le ministère de la Santé, pas moins de 160 manifestants et 80 policiers ont été blessés dans les affrontements.

La Géorgie occupe la 60e place sur 180 pays au Classement mondial 2019 de la liberté de la presse, établi par RSF. Les relations avec la Russie sont tendues, notamment depuis la guerre de 2008.